Pouvoir d’achat : le chèque alimentaire remplacé par une aide à l’inflation pour les plus modestes

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Christian Hartmann - Reuters Connect

Alors que les prix des produits alimentaires continuent d’augmenter en France (+ 4,2 % sur un an en mai, d’après l’Insee), le chèque alimentaire ne verra pas le jour. A la place, une aide à l’inflation sera versée « à la rentrée » pour les foyers les plus modestes, a annoncé ce mardi 7 juin la Première ministre, Elisabeth Borne, sur France Bleu.

Le chèque alimentaire, un dispositif « trop compliqué »

Evoqué depuis la mi-décembre 2020, puis promis par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, le chèque alimentaire devait permettre aux ménages modestes d’acheter des produits alimentaires sains, locaux, durables et bios. Mais ce coup de pouce est « compliqué à mettre en œuvre », a reconnu dimanche 5 juin Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, dans l’émission Le Grand Rendez-vous « Europe 1 – Cnews-Les Echos ». « On est incapable de faire un chèque unique à dépenser dans telle ou telle enseigne ou pour tel ou tel produit », a déclaré un membre de l’exécutif dans Le Parisien, qui précise que le ministre de l’Economie avait, pour sa part, enterré le projet depuis plusieurs mois.

Une aide à l’inflation versée sur le compte en banque

Aussi, le chèque alimentaire prendra finalement une forme simple et sera versé en une seule fois. « Dans l'urgence, avec l'inflation, ce sera une aide versée directement sur le compte en banque, en une fois, tenant compte naturellement du nombre d'enfants dans la famille », a détaillé sur France Bleu la Première ministre. Puis « une réflexion » sera lancée sur « un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d'accéder à des produits de qualité, des produits bio », a-t-elle ajouté.

Les contours précis – montant et nombre de bénéficiaires – seront connus le 29 juin prochain, lors de la présentation du projet de loi sur le pouvoir d’achat en Conseil des ministres. Le texte doit être voté dans la foulée par le Parlement.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN