1er mai confiné : où pourrez-vous acheter du muguet cette année ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© stsvirkun - iStock

Il célèbre l’arrivée du Printemps et est réputé porte-bonheur : traditionnellement, tous les 1er mai, on voit fleurir sur les trottoirs des tables pliantes couvertes de bouquets de muguets vendus par des particuliers ou des associations. Quant aux fleuristes professionnels, ils sont sur le pont, le 1er mai étant l’un de leurs meilleurs jours de vente de l’année.

Un enjeu colossal pour les fleuristes professionnels

Le sujet est bien plus sensible qu’il n’y paraît : en effet, rappelait l’an passé la sénatrice Catherine Procaccia le 1er mai 2019, les Français avaient par exemple dépensé 22 millions d’euros pour acheter du muguet : 31 % des brins avaient été achetés chez un fleuriste, 25 % en grande distribution, 11 % sur un marché, 9 % en jardinerie, 4 % sur l’exploitation et 20 % dans d’autres lieux, dont la vente dans la rue. Or, en 2020, avec la crise du coronavirus, la vente de muguet sur les étals des fleuristes ou à la sauvette avait été totalement interdite, pour le plus grand bonheur des grandes surfaces et des vendeurs en ligne : les mesures gouvernementales pour cette année étaient donc très attendues…

La vente autorisée partout et par tous…

En 2021, les fleuristes ayant été déclarés commerces essentiels, ils pourront donc sereinement vendre leurs brins de clochettes, tout comme les jardineries et la grande distribution. Et il en est de même pour la vente sur la voie publique par des particuliers, en respectant les consignes sanitaires, notamment veiller à limiter à 6 le nombre de personnes rassemblées devant leur stand.

Respecter les 10 kilomètres et le couvre-feu

Qu’on le cueille pour soi ou pour le vendre, on peut donc aller se promener en forêt… mais toujours dans un rayon de 10 kilomètres autour de son domicile, les restrictions de déplacements ne devant être levées a priori que lundi 3 mai. Et bien sûr, en respectant les horaires de couvre-feu, donc entre 6h et 19h.

La vente dans la rue soumise à quelques règles

Néanmoins, ce type de vente n’est que toléré, et certaines communes peuvent choisir de l’interdire par arrêté municipal : renseignez-vous. N’oubliez pas non plus que seul peut être vendu, en petites quantités, le muguet sauvage cueilli dans les bois, sans emballage et sans autres fleurs. Il est également interdit de s’installer à proximité d’un fleuriste et, on l’ignore souvent, d’utiliser une table ou des tréteaux ; et, bien sûr, de gêner la circulation des piétons ou des voitures. Et si vous n’avez pas tout vendu au soir du 1er mai : c’est trop tard ! La vente de muguet à la sauvette est interdite tous les autres jours de l’année.

A lire aussi