Permis moto : ce qui change le 1er mars

Le permis moto A2 évolue à partir du 1er mars. Code de la route spécifique aux deux-roues, épreuve pratique plus exigeante… Voici ce qui va changer.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© J2R

Les motards représentent 1,6 % du trafic mais 19 % des tués sur les routes. L’an dernier, 627 motocyclistes et 133 cyclomotoristes ont perdu la vie. Pour réduire l’accidentalité, la Délégation à la Sécurité routière a décidé de faire évoluer le permis motoA2 à compter du 1er mars prochain.

Une épreuve théorique moto (ETM)

Premier changement : vous ne pourrez plus passer votre permis moto en étant muni du code de la route « tous véhicules » datant de moins de cinq ans. Vous devrez désormais passer une épreuve théorique moto (ETM) qui se composera de 40 questions dont une dizaine de vidéos autour de 9 thèmes que sont :

  • les dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • la réglementation générale
  • les éléments mécaniques liés à la sécurité
  • les équipements de protection et autres éléments de sécurité des véhicules
  • les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement
  • les premiers secours

Pour réussir l’examen, il faudra obtenir au minimum 35 bonnes réponses. Le tarif reste le même que pour le code de la route auto, soit 30 €. L’épreuve se déroulera dans l’un des centres d’examen agréés des six opérateurs privés (La Poste, Bureau Veritas, Dekra, etc.). Une fois obtenu, le code moto est valable 5 ans dans la limite de 5 passages de l’examen pratique.

Bon à savoir

Une période de transition est prévue entre le 1er mars et le 31 août 2020 pour les candidats qui possèdent leur code de la route et ont validé auprès de l’ANTS leur dossier de demande de permis de conduire pour les catégories A1 ou A2 avant le 1er mars 2020. Ils seront exemptés d’épreuve théorique moto, à condition d’obtenir leur examen plateau avant le 1er septembre 2020.

Une épreuve pratique hors circulation raccourcie

Concernant l’épreuve pratique, elle comportera toujours deux phases : une épreuve hors circulation d’admissibilité et une épreuve en circulation.

L’épreuve hors circulation, appelée aussi l’épreuve plateau, devient entièrement pratique : exit les vérifications techniques et l’interrogation orale (les « fameuses » 12 fiches). Le niveau de difficulté reste le même mais la durée est raccourcie de 15 à 10 minutes. L’épreuve débute toujours par le maniement sans moteur, dit aussi « poussette », qui consiste à déplacer une moto en la poussant. L’épreuve se fera sur une ligne droite et non plus avec un virage à droite ou à gauche. Ensuite, le plateau comportera toujours un parcours lent et un parcours rapide mais ils seront désormais effectués d’une seule traite ce qui exigera davantage de concentration. Concernant les pénalités, vous pourrez poser jusqu’à trois fois le pied au sol (ou cône déplacé) pendant l’épreuve, au lieu de deux auparavant, et aurez droit à deux essais. Toute chute est éliminatoire.

Une épreuve pratique en circulation plus longue

Quant à l’épreuve en circulation, elle est rallongée et passe de 30 à 45 minutes et sera précédée par les vérifications techniques. Elle intègre désormais la notion de trajectoire de sécurité, qui correspond au meilleur positionnement possible à adopter sur la route avant et pendant un virage pour diminuer le risque d’accident. Pour être reçu, il faudra obtenir 21 points sur 27, contre 17 points aujourd’hui.

Bon à savoir :

Les premiers examens pratiques selon les nouvelles modalités commenceront le 18 mars prochain. Si vous avez validé l’épreuve plateau avant cette date, elle restera valable après l’entrée en vigueur de la réforme.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :