Permis de conduire : une aide de 1 300 euros en Ile-de-France pour les jeunes

Depuis le 1er mars, la région Ile-de-France propose aux jeunes âgés de 18 à 25 ans engagés dans une démarche d’insertion professionnelle une aide de 1 300 € maximum pour passer le permis B.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© tommaso79

Indispensable pour de nombreuses professions, le permis de conduire représente un investissement non négligeable. Il faut compter en moyenne 1 800 € en France pour le passer, selon une étude de l’UFC-Que Choisir de 2016. Une somme qui s’avère souvent trop élevée pour les jeunes. Pour les aider à financer le permis B, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé lundi 1er mars la mise en place d’une aide de 1 300 € maximum. 60 000 Franciliens âgés de 18 à 25 ans pourraient en bénéficier.

Qui peut bénéficier de l’aide au permis de conduire ?

L’aide est destinée aux jeunes âgés de 18 à 25 ans qui habitant en Ile-de-France et qui sont inscrits dans une démarche d’insertion professionnelle. Sont concernés :

  • les stagiaires d’une formation professionnelle inscrits dans l’un des dispositifs régionaux dédiés aux jeunes sans qualification (EDI, E2C, PEE) ;
  • les jeunes inscrits dans une mission locale et signataires d’un parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA), dont le projet professionnel, attesté par leur conseiller, nécessite l’obtention du permis ;
  • les demandeurs d’emploi résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ou en zone rurale définie au Pacte rural de la Région.

Comment est versée l’aide ?

L’aide de 1 300 € maximum est versée en deux fois :

  • un premier versement forfaitaire de 650 € est effectué à condition d’avoir validé un contrat de formation avec une auto-école débutant à partir du 1er mars et facturé les 10 premières heures de conduite ;
  • un second versement de 650 € maximum a lieu sur présentation de l’attestation de réussite au permis de conduire. Attention, la demande du second versement doit être présentée au plus tard 6 mois après la demande du premier versement. A défaut, la région ne le versera pas.

Comment en bénéficier ?

La demande d’aide doit être effectuée sur la plateforme régionale mesdemarches.iledefrance.fr par le jeune ou un représentant de l’auto-école attestant du caractère professionnel de la formation.

Il faudra joindre au formulaire les justificatifs suivants :

  • les justificatifs d’éligibilité : carte nationale d’identité, attestation du conseiller de la mission locale (confirmation PACEA et nécessité du permis dans le cadre d’un projet professionnel validé), attestation d’inscription à Pôle emploi ;
  • le contrat de formation avec l’auto-école signé et la facture des 10 premières heures de conduite ;
  • l’attestation préfectorale de réussite ;
  • la facture globale des prestations acquittées par le jeune à l’auto-école avec la mention « acquittée » ;
  • un relevé d’identité bancaire ;
  • une attestation sur l’honneur certifiant ne pas bénéficier d’une autre aide de même nature.

A lire aussi

Partager cet article :