Montagne : que faire en cas de vigilance avalanches ?

Vous partez en vacances à la montagne, faire du ski ou des raquettes ? Avant de profiter de la neige, renseignez-vous sur les conditions météo et les risques d’avalanche.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© georgeclerk

Pouvant survenir en hiver comme durant le reste de l’année, les avalanches peuvent être très graves. Sur la saison 2018-2019, l’Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anena) a comptabilisé 60 accidents d’avalanche (randonnée à ski, hors-piste, alpinisme) faisant 13 décès, 27 blessés et 52 personnes sorties indemnes.

C’est pourquoi il faut systématiquement consulter le bulletin météo avant de prévoir une sortie en montagne. Un département peut être placé en vigilance orange ou rouge si des départs spontanés d’avalanche sont possibles. Météo-France émet également des Bulletins d’estimation du risque d’avalanche (BRA). Disponibles chaque jour à 16h, ils fournissant des informations sur l’état de la neige et le niveau de risque au cours des prochaines 24 heures d’après l’échelle européenne du risque avalanche.

L’échelle européenne du risque avalanche

(*) Les caractéristiques de ces pentes sont généralement précisées dans le bulletin : altitude, orientation, topographie...

(**) Surcharge indicative :
- forte : par exemple, skieurs groupés, engins de damage, explosifs, ...
- faible : par exemple skieur isolé, piéton, ...

(***) Pentes particulièrement propices aux avalanches en raison de leur déclivité, la configuration du terrain, la proximité de la crête...

Le terme « déclenchement » concerne les avalanches provoquées par surcharge, notamment par le(s) skieur(s). Le terme « départ spontané » concerne les avalanches qui se produisent sans action extérieure.

Les comportements à adopter en cas de vigilance orange

Si le département est placé en vigilance orange avalanches, limitez vos déplacements et conformez-vous aux instructions et consignes de sécurité émises par la station de ski et la commune. Si vous sortez, ne partez pas seul et équipez-vous d’un DVA (détecteur de victimes d’avalanches) ou d’un ARVA (appareil de recherche de victimes d’avalanche), d’une pelle, d’une sonde, d’un téléphone, de vivres. Signalez à vos proches votre itinéraire aller-retour et l’heure approximative de retour. Enfin, ne pratiquez pas le ski hors-piste et empruntez les pentes les moins raides, c’est beaucoup moins risqué.

Les comportements à adopter en cas de vigilance rouge

Si le département est placé en vigilance rouge avalanches, soyez extrêmement prudent. Conformez-vous aux instructions et consignes de sécurité émises par la station de ski et la commune et ne pratiquez sous aucune condition le ski hors-piste. Evitez, sauf urgence, tout déplacement sur les secteurs routiers d’altitude.

Comment réagir en cas d’avalanche ?

Si vous êtes pris dans une avalanche, ne tentez pas de vous échapper latéralement. Protégez vos voies respiratoires en plaçant vos mains devant le nez et la bouche, essayez de rester en surface en faisant des mouvements de natation et tentez d’attraper les obstacles (arbres, pierres, etc.) pour éviter d’être emporté. Si votre sac à dos est lourd, débarrassez-vous-en.

Si vous êtes témoin d’une avalanche, mettez-vous à l’abri, gardez à l’œil le point de disparition des victimes et vérifiez qu’une seconde avalanche ne se déclenche pas. Alertez ensuite les secours en composant le 18 ou le 112. En attendant leur arrivée, cherchez les objets perdus, utilisez un DVA ou un ARVA pour repérer les victimes et sondez la neige.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :