Masques, certificats médicaux, appli intrusive... Comment s’opère le déconfinement à l’étranger ?

Le gouvernement d'Édouard Philippe doit détailler les modalités de la fin du confinement, prévue à partir du 11 mai. Dans d’autres pays, les autorités ont également fait le choix d’une sortie progressive.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Au sommet du Feldberg, dans le massif de la Forêt-Noire en Allemagne, le 20 avril.
Au sommet du Feldberg, dans le massif de la Forêt-Noire en Allemagne, le 20 avril. © Kai Pfaffenbach – Reuters

La sortie du confinement, débuté le 17 mars, est prévue à compter du 11 mai, a annoncé le président de la République, Emmanuel Macron, le 13 avril. Mais ses modalités sont encore incertaines : le gouvernement d’Edouard Philippe doit déterminer les modalités précises du déconfinement avant la fin avril. Si les établissements scolaires doivent progressivement rouvrir à partir du 11 mai, la date de réouverture possible de différents commerces comme les cafés, restaurants, hôtels ou cinémas n’est pas encore fixée.

L’exécutif affiche sa prudence. Il souhaite éviter un rebond de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire. Le même objectif guide les autorités d’autres pays, qui ont soit commencé, soit préparent le déconfinement. 

Mesures autoritaires en Chine

Le confinement a pris fin le 25 mars à Hubei et dans la province de Wuhan, dont cette ville, foyer de l’épidémie, est la capitale.

Depuis, « les 56 millions d’habitants » de la province « sont à nouveau autorisés à sortir de chez eux, à travailler et à se rendre ailleurs en Chine. Les 11 millions d’habitants de Wuhan […] ont dû attendre le 8 avril pour pouvoir à nouveau se déplacer », d’après LeMonde.fr.

Les établissements scolaires sont toujours fermés dans la province. Les élèves de l’équivalent de la terminale pourront retourner au lycée le 6 mai.

Une application mobile particulièrement intrusive a été mise en place pour éviter les déplacements de voyageurs malades. Les personnes souhaitant quitter Wuhan ou la province du Hubei doivent disposer soit d’un certificat médical, soit d’un QR code sur leur application. Si le QR code est rouge, un isolement est obligatoire durant 14 jours. Le même système est imposé à Hubei pour entrer et sortir des résidences, dans le métro, le bus et tous les lieux publics, précise LeMonde.fr.

Sortie prudente en Allemagne…

Le déconfinement a commencé dans cette fédération depuis le lundi 20 avril. La majorité des magasins d’une surface inférieure à 800 mètres carrés ont la possibilité d’accueillir des clients. Les déplacements sont autorisés, mais les autorités de plusieurs États fédérés ont décidé d’imposer le port du masque dans les transports en commun.

Mais la chancelière Angela Merkel appelle ses concitoyens à la prudence. « Ce serait triste à en pleurer que les succès acquis soient réduits à néant dans 15 jours en voulant aller trop vite », a dit lundi la dirigeante, citée par Le Monde.

En vidéo : Un tuto pour faire votre masque en tissu

Chargement de votre vidéo...

… et en Autriche

Le déconfinement a commencé en Autriche le 14 avril. Ce jour-là, « les commerces de moins de 400 mètres carrés et les magasins de jardinage ont été autorisés à rouvrir en prévoyant des conditions d’hygiène renforcées, indique Le Monde. Les masques – ou n’importe quoi couvrant la bouche et le nez – sont obligatoires dans les rayons, et la fréquentation est limitée à un client pour 20 mètres carrés ».

Prolongation jusqu’en mai en Espagne…

Le Premier ministre Pedro Sánchez a annoncé dimanche une prolongation du confinement jusqu’au 9 mai.

« Nous lèverons le confinement avec prudence et progressivement. Mais si nous constatons le moindre risque, nous arrêterons. Nous renforcerons toutes les mesures de protection en tous lieux, y compris sur le lieu de travail », a prévenu Pedro Sanchez, cité par le site de Courrier international.

… et en Italie

Le président du Conseil, Giuseppe Conte, doit détailler avant la fin de la semaine les modalités de sortie du confinement à partir du 4 mai, a annoncé le chef du gouvernement ce mardi, dans un long message publié sur Facebook. 

Tensions entre Donald Trump et des gouverneurs aux États-Unis

Le sujet du déconfinement fait l’objet d’un conflit entre le président Donald Trump et des gouverneurs démocrates. Les États fédérés que dirigent les gouverneurs ont la main sur les mesures du confinement et sur leur levée.

« Il y a une capacité suffisante de tests aujourd’hui pour que n’importe quel État puisse entrer dans la phase 1 » de réouverture de l’économie, a soutenu, sur la chaîne de télévision Fox News, le vice-président Mike Pence, cité par l’Agence France-Presse. La Maison Blanche recommande aux États différentes étapes de levée du confinement, dont la première soumet la réouverture de certains commerces à plusieurs conditions, notamment la réalisation massive de tests.

 

df
La Rédaction
Publié le

Partager cet article :