Location de vacances : attention aux fausses annonces !

Bien loué qui n’existe pas ou qui ne correspond pas au descriptif de l’annonce… Chaque année, des personnes se font piéger au moment de réserver leur location de vacances sur Internet. Voici comment détecter les mauvais plans.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© DragonImages

Réserver sa location de vacances sur Internet est désormais devenu un réflexe pour beaucoup. Selon l’Insee, 36 millions de nuits dans des logements ont été louées l’an dernier par des particuliers via les plateformes de réservations telles Airbnb, Abritel, HomeAway ou Booking. Des sites qui ne sont malheureusement pas épargnés par les arnaques.

Une vingtaine de personnes se sont fait piéger par une fausse annonce pour une location de vacances sur le site Abritel, selon Europe 1. Un couple de vacanciers a ainsi perdu 2 800 € dans la réservation d’une maison près de Saint-Tropez qui n’existait pas. La plateforme de location refuse de les rembourser, estimant qu’elle n’a rien à voir avec l’escroquerie. Le couple et les autres personnes escroquées ont l’intention de porter plainte contre la réservation de logements auprès de la répression des fraudes. Pour éviter ce type de déconvenue, quelques précautions s’imposent au moment de la réservation et du paiement.

Se méfier des offres trop alléchantes

Si la location est proposée à un tarif bien plus faible que les offres concurrentes, soyez vigilants.  En général, cela cache une arnaque.

Ecarter les annonces avec des fautes de français

L’annonce comporte plusieurs fautes d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison ? C’est mauvais signe.

Vérifier l’existence du bien

Avant de réserver, il est vivement recommandé de vérifier si l’appartement ou la maison que l’on souhaite louer existe en recherchant l’adresse sur Internet. En localisant l’hébergement sur Google Maps, vous pourrez voir si l’hébergement se trouve à l’adresse indiquée dans l’annonce (proche de la mer…).

Prendre contact avec le propriétaire

Ne vous contentez pas d’un échange par mails ou SMS avec le propriétaire mais appelez-le directement. Cela vous permettra de vérifier que le numéro de téléphone est valide et d’avoir un premier ressenti au son de la voix (accent) et de la cohérence des propos de votre interlocuteur.

Demandez d’autres photos

Profitez-en pour demander des photos complémentaires du bien à louer en extérieur et en intérieur.

Ne pas verser plus de 30 % d’acompte à l’avance

Si le « propriétaire » vous demande de payer plus de 30 % d’acompte, voire la totalité du loyer avant de vous rendre sur le lieu de séjour, il vaut mieux se méfier et refuser.

Eviter tout transfert d’argent à l’étranger

Les escrocs n’hésitent pas à demander à régler par mandat cash ou virement bancaire étranger via Western Union ou Moneygram car ces « méthodes de paiement ont en commun qu’il est impossible par la suite de localiser le destinataire », explique la police nationale. Refusez ce type de paiement et ne réglez pas non plus en espèces.   

Lire la totalité du contrat de location

Le contrat de location doit être écrit en deux exemplaires, avec descriptif des lieux, dates et prix, et signé par les deux parties.

S’assurer avant le départ

Renseignez-vous auprès de votre assureur pour vérifier que votre assurance habitation couvre bien les éventuels dommages dont vous pourriez être responsable dans la location.

Effectuer un état des lieux précis

Enfin, une fois sur place, faites un état des lieux précis.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :