Les tarifs réglementés du gaz diminuent encore

Ces prix, que pratiquent Engie et des régies locales de distribution, baissent dimanche prochain, à hauteur de 4,6 % par rapport à février, a décidé la Commission de régulation de l’énergie.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Les tarifs réglementés du gaz marquent un repli pour le troisième mois consécutif.
Les tarifs réglementés du gaz marquent un repli pour le troisième mois consécutif. © FedotovAnatoly

Les tarifs réglementés du gaz vont reculer dimanche 1er mars de 4,6 % par rapport au mois précédent, indique la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans une délibération du 20 février.

Dans le détail, selon votre usage, ces prix, hors taxes et contribution tarifaire d’acheminement (CTA), vont diminuer de :

  • 1,2 % pour la cuisson ;
  • 2,7 % pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • 4,8 % pour le chauffage ;
  • 5,6 % pour la petite chaufferie.

Les tarifs réglementés du gaz baissent ainsi pour le troisième mois consécutif, notamment en raison du repli « des coûts d’approvisionnement » d’Engie (ex-GDF Suez), explique la CRE.

Disparition des tarifs réglementés

L’autorité administrative indépendante a accepté le barème que lui proposait Engie. Ce groupe, héritier de l’ancien monopole public, ainsi que des régies locales de distribution (RLD) ont auprès de leurs clients des contrats fondés soit sur ces prix, soit sur des offres de marché, aux tarifs libres. Les autres fournisseurs, dits alternatifs, pratiquent seulement des tarifs libres.

Les prix réglementés du gaz doivent disparaître. Aucun fournisseur ne commercialise des contrats reposant sur ces tarifs depuis la fin 2019. Les contrats en cours des particuliers restent applicables jusqu’au 30 juin 2023 inclus, sauf en cas de souscription d’une offre de marché.

Source de l’image : CRE

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :