Les tarifs des péages des autoroutes vont progresser d’entre 1 et 1,5 % en 2020

Le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé la fourchette de l’augmentation effective le 1er février prochain.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Les tarifs des péages des autoroutes vont croître le 1er février prochain.
Les tarifs des péages des autoroutes vont croître le 1er février prochain. © Laurent (Pictarena)

Les automobilistes vont subir une nouvelle hausse des tarifs des péages des autoroutes concédées à des entreprises privées. Le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a confirmé dimanche 3 novembre au Grand Jury Le Figaro-RTL-LCI la progression le 1er février 2020 des montants exigés dans l’essentiel du réseau autoroutier, annonçant que cette évolution sera comprise entre 1 et 1,5 %.

 « Je ne peux que le déplorer en tant que citoyen mais ça a été signé par des hommes et femmes politiques au pouvoir » sous le gouvernement de Manuel Valls, a expliqué Jean-Baptiste Djebbari, semblant oublier que l’actuel président de la République était impliqué en partie dans cette progression.

Un accord signé par Emmanuel Macron et Ségolène Royal

Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, et Ségolène Royal, sa collègue à l’Environnement, avaient conclu un contrat avec les sociétés concessionnaires d’autoroutes. Les sociétés avaient contesté en justice le gel des tarifs pour 2015.

L’accord permet aux sociétés d’augmenter les tarifs des péages chaque année entre 2019 et 2023.

En outre, les travaux menés par les concessionnaires dans le cadre du plan d’investissement autoroutier, décidé sous François Hollande et mis en œuvre à compter de la fin 2018, leur impose des dépenses nécessitant un financement, répercutées sur les prix.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :