Les prix des gels hydroalcooliques vont être encadrés

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
L’envolée des prix des gels hydroalcooliques va cesser.
© Dragana

L’envolée des prix des gels hydroalcooliques va cesser : le gouvernement d’Edouard Philippe doit publier vendredi 6 mars un texte pour limiter les montants exigés pour ces produits durant l’épidémie de coronavirus. Le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi au micro de BFM Business la parution d’« un décret d’encadrement des prix ».

D’après Europe 1, les montants réclamés aux consommateurs ne pourront dépasser :

  • 2 € pour 50 millilitres ;
  • 3 € pour 100 millilitres ;
  • 5 € pour 300 millilitres.

Le gouvernement a fixé en outre un prix plafond applicable aux vendeurs en gros, d’après la station de radio. Les professionnels ne pourront se laver les mains de ces règles : ils risqueront une amende de 7 500 € par produit vendu, doublée en cas de récidive, précise Europe 1.

Interrogé jeudi par Dossier Familial, le cabinet de Bruno Le Maire confirme ces informations. « Le ministre signera le décret dans l’après-midi », explique-t-on dans son entourage. Le texte, soumis au Conseil d’Etat et au Conseil national de la consommation, « paraîtra ce vendredi au Journal officiel », ajoute cette source.

Abus de certains vendeurs

Sur Twitter, des internautes ont déploré des prix très élevés réclamés par certains vendeurs :

Possibilité de limiter les prix

Si par principe les prix sont libres en France, des limitations peuvent y être apportées.

Le Code de commerce permet au gouvernement de décider, « contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé » (article L. 410-2). Le décret pris ne peut être valable durant plus de 6 mois, mais la signature d’un nouveau texte permet de renouveler l’encadrement.

Les recommandations gouvernementales

Contre le coronavirus, le gouvernement recommande les gestes de prévention suivants :

  • se laver les mains toutes les heures, durant 30 secondes, ou utiliser une solution hydroalcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • ne pas serrer la main ou faire la bise à d’autres personnes.

Les personnes malades doivent elles porter un masque.

A lire aussi