Les sept lignes de train exploitées par Railcoop à partir de décembre 2022

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Train, mère, petit garçon, paysage
© andresr

C’est une concurrente de la SNCF. Railcoop, société coopérative d’intérêt collectif, compte proposer, à partir du 11 décembre 2022, des billets de train pour de nouvelles lignes de chemin de fer secondaires devant être exploitées quotidiennement. Découvrez le détail des modalités d’exploitation pour chacune des lignes concernées, figurant pour l’essentiel dans deux décisions favorables publiées jeudi 30 décembre par l’Autorité de régulation des transports (à télécharger ici).

Lille – Nantes

Les trains au départ de Lille Flandres et de Nantes s’ébranleront à 7 heures et à 13 heures.

Les gares suivantes seront desservies : Douai, Arras, Amiens, Abancourt, Serqueux, Rouen Rive Droite, Lisieux, Caen, Bayeux, Lison, Saint-Lô, Coutances, Avranches, Pontorson Mont-Saint-Michel, Dol de Bretagne, Rennes.

Chaque train doit mettre 9 heures et 16 minutes entre les gares de départ et d’arrivée.

Massy-Palaiseau – Brest

Les trajets commenceront à 6 heures et à 14 heures depuis les deux gares de départ et d’arrivée de Massy-Palaiseau (Essonne) et de Brest.

Les voyageurs pourront descendre à : Versailles Chantiers, Evreux-Normandie, Serquigny, Lisieux, Caen, Bayeux, Lison, Saint-Lô, Coutances, Avranches, Pontorson Mont Saint-Michel, Dol de Bretagne, Dinan, Lamballe, Saint-Brieuc, Guingamp, Plouaret-Trégor, Morlaix et Landivisiau. 

La durée de chaque trajet doit atteindre 8 heures 31.

Strasbourg – Clermont-Ferrand

Railcoop compte proposer aux voyageurs « deux allers-retours quotidiens », sous la forme de « départs de la gare de Strasbourg ville à 5 heures 30 et 15 heures 15 et des départs de la gare de Clermont Ferrand à 5 heures 30 et 15 heures 05 », selon l’une des décisions de l’Autorité de régulation des transports.

Les trains desserviront les gares suivantes : Sélestat, Colmar ville, Mulhouse ville, Belfort, Montbéliard ville, Besançon-Viotte, Dôle, Dijon ville, Beaune, Le Creusot, Nevers, Saint-Germain-des-Fossés et Vichy.

La compagnie évalue à 7 heures 56 la durée des trajets depuis Strasbourg et à 7 heures 59 la durée des trajets depuis Clermont-Ferrand.

Saint-Etienne – Thionville

Les trains quitteront la gare de Saint-Etienne Chateaucreux à 7 heures et à 15 heures et la gare de Thionville (Moselle) à 6 heures et 15 heures 10.

Ils s’arrêteront aux gares suivantes : Lyon Part-Dieu, Villefranche-sur-Saône, Mâcon ville, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon ville, Culmont Chalindrey, Neufchateau, Toul, Nancy et Metz ville. 

Les trains au départ de Saint-Etienne à 7 heures desserviront en plus la gare de Saint-Germain-au-Mont-d’Or.

Railcoop estime la durée des trajets soit à « 6 heures 48 pour les départs de Saint-Etienne », soit à « 6 heures 46 pour les départs de Thionville », d’après l’une des décisions de l’Autorité de régulation des transports.

Grenoble – Thionville

Au départ de Grenoble, le premier train partira à 5 heures 46, le second à 13 heures 46. Depuis Thionville, les départs auront lieu à 6 heures 10 et à 15 heures 10.

Ces gares seront traversées : Grenoble Universités, Montmélian, Chambéry Challes-les-Eaux, Aix-les-Bains Le Revard, Culoz, Bourg-en-Bresse, Saint-Amour, Louhans, Dijon ville, Culmont Chalindrey, Neufchateau, Toul, Nancy et Metz ville. 

« Le temps de trajet estimé pour chaque circulation est de 8 heures 08 pour les départs de Grenoble et de 8 heures 07 et 8 heures 04 pour les deux départs de Thionville », indique l’une des décisions.

Le Croisic – Bâle

Depuis Le Croisic (Loire-Atlantique) comme Bâle, en Suisse, les trains s’ébranleront à 7 heures et à midi.

Ils desserviront ces gares intermédiaires : La Baule Escoublac, Saint-Nazaire, Savenay, Nantes, Ancenis, Angers Saint-Laud, Saumur rive droite, Port-Boulet, Langeais, Tours, Bléré La Croix, Chenonceaux, Vierzon ville, Bourges, Nevers, Le Creusot, Montchanin, Beaune, Dijon ville, Dôle, Besançon-Viotte, Montbéliard ville, Belfort et Mulhouse ville.

« Le temps de trajet estimé pour chaque circulation est de 11 heures 13 pour les départs du Croisic et 11 heures 14 pour les départs de Bâle. »

Report du début d’exploitation de la ligne Bordeaux – Lyon

Railcoop souhaitait proposer des trajets entre Bordeaux et Lyon le 26 juin prochain. Elle a reporté le début de l’exploitation de cette ligne au 11 décembre 2022. SNCF Réseau n’a pu « fournir à la coopérative des sillons de qualité en dépit des discussions engagées à ce sujet depuis plus de dix-huit mois, et ce, en étroite coordination avec les régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes », justifie Railcoop dans un communiqué diffusé le 11 octobre (à télécharger ici). 

La compagnie avait demandé à SNCF Réseau des sillons, soit des créneaux horaires d’autorisation de circulation, pour « trois allers-retours Bordeaux – Lyon. L’aller-retour de nuit avait, d’emblée, été écarté par SNCF Réseau. Railcoop avait alors envisagé, en sus des deux allers-retours Bordeaux-Lyon, un aller-retour Limoges-Lyon et un aller simple Montluçon-Lyon. »

La société a inauguré le 15 novembre un service de transport de marchandises.

A lire aussi