Timbre, suivi... Hausse généralisée des tarifs de La Poste à prévoir en 2022

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Marc Bruxelle - iStock

À partir du 1er janvier 2022, il vous faudra payer un peu plus pour un envoi de courrier par La Poste, que ce soit en lettre verte ou en courrier prioritaire. En effet, le prix du timbre vert augmentera et passera à 1,16 €, contre 1,08 € actuellement. Soit une hausse tarifaire de 7,4 %.

Hausse de tarif de la lettre prioritaire ainsi que du suivi de courrier ou de colis

Même chose pour l'envoi d'une lettre prioritaire, reconnaissable à son timbre rouge et dont la distribution s'effectue le lendemain de l'envoi. Vous devrez payer 1,43 €, au lieu de 1,28 € actuellement. Soit une augmentation supérieure à 11 %.

De même, toujours à partir du 1er janvier 2022, le prix de l'étiquette de suivi que l'on appose sur les courriers pour savoir où en est l'acheminement et la distribution du courrier, s'élèvera à 0,50 €, contre 0,48 € actuellement. Le tarif de la «lettre internationale» de 0 à 20 g, grimpera de 1,50 €  à 1,65 €.

Astuces

Hausse de 1,6% du prix des colis

Quant au colis, les tarifs des Colissimo des particuliers, toutes destinations confondues (métropole, outre-mer et international) augmenteront de 1,6 %, pour préserver leur compétitivité. Depuis 2018, ce tarif grand public Colissimo de moins de 250 g est de 4,95 euros. 

Pour l’envoi de petits objets, l’affranchissement des Lettres vertes suivies de 100 à 500 g augmentera de 1,6 %. Une nouvelle tranche de poids 500 g à 1 kg sera créée à 7,5 €. 

Pourquoi cette augmentation des tarifs postaux ?

La Poste indique, que « ces ajustements tarifaires s’inscrivent dans le cadre du dispositif d’encadrement pluriannuel des tarifs décidé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) ». Elle expose que cette augmentation des tarifs viendra compenser la baisse de consommation de courrier et colis et estime que les ménages dépenseront, en moyenne, 38 € supplémentaires sur l'année 2022, avec cette hausse des tarifs. 

A lire aussi