La prime à la conversion va pouvoir s'appliquer aux vélos à assistance électrique

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© boggy22

C'est un nouveau pas pour encourager les Français à utiliser davantage le vélo comme mode de déplacement. L'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE) va désormais être éligible à la prime à la conversion. Cette aide était réservée jusqu'à maintenant aux automobiles, motos et scooters électriques.

Cette nouvelle disposition a été votée à la majorité par les députés le vendredi 9 avril dernier, via un amendement déposé par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, dans le cadre de la loi Climat et Résilience. Cette loi prévoit la transformation écologique du pays via six domaines : consommation, production et travail, déplacements, logement, alimentation, évolution du droit.

"Cet amendement est un tournant culturel"

Barbara Pompili, a notamment souligné le côté novateur de cette nouvelle mesure en faveur de la promotion de l'utilisation du vélo électrique. " L’amendement adopté vendredi dans le cadre de la loi Climat et Résilience, qui prévoit de nouvelles aides pour faciliter notamment l’acquisition de vélos à assistance électrique, est un tournant culturel."

L'usage du vélo a notamment été amplifié depuis le début de la crise sanitaire, les autorités gouvernementales, régionales ou locales encourageant les citoyens à davantage utiliser le vélo dans leurs déplacements quotidiens.

Les modalités exactes et montants de la prime sont encore à préciser

A l'heure actuelle, on ne connaît pas encore tous les détails exacts ni le montant de cette prime pour l'achat d'un VAE. On sait par contre que la prime s'appliquera lors de l'acquisition de tout type de vélos, pourvu qu'ils soient bien électriques : vélos pliants, tricycles ou encore vélo-cargos. Pour ces derniers, un "bonus vélo [est prévu] pour l'acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés ", a précisé Barbara Pompili.

La prime devrait être plafonnée à un montant défini puisque dans le cas des 2-roues motorisés électriques elle est limitée à 1 100 € pour les personnes dont le revenu fiscal est inférieur à 13 500 € et d'à peine 100 € pour tous les autres.

A lire aussi