Internet mobile : de fortes inégalités territoriales en matière de qualité d’accès

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Campagne, voiture, jeune femme debout, téléphone
L’Internet mobile peut être difficile d’accès dans les zones rurales. - © Martin Dimitrov

La cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, la 5G, peut être utilisée en France sur les appareils compatibles depuis novembre 2020. Encore majoritaire, la génération précédente, la 4G, n’offre pas partout sur le territoire un accès à l’Internet mobile à haut débit, constate l’Union fédérale des consommateurs (UFC)-Que Choisir dans une étude parue jeudi 27 janvier.

L’association agréée de consommateurs souligne « une inégalité territoriale extrêmement marquée, puisque dans les zones urbaines, les débits moyens sont 66 % plus élevés » que dans « les zones rurales ».

Mais ces moyennes cachent « des disparités ». L’UFC-Que Choisir note que « 14,3 % des débits relevés sont inférieurs à 3 mégabits par secondes, débit minimal pour accéder dans des conditions tout juste décentes aux services de base de l’Internet mobile, comme la navigation sur le web ».

Le débit de 8 mégabits par secondes « n’est pas atteint dans 25 % des cas au niveau national, et même dans 32 % des cas en zones rurales ».

Un faible écart de performance entre les 4G et 5G dans les zones rurales

Dans les zones rurales, l’écart moyen de performance entre les quatrième et cinquième générations est faible. Au contraire, dans les zones urbaines et intermédiaires, « passer d’un forfait 4G à un forfait 5G permet un gain de performance considérable, rendant par exemple beaucoup plus rapide le téléchargement d’un fichier sur son smartphone ». Selon l’UFC-Que Choisir, « le débit moyen en 5G en zones rurales est inférieur au débit moyen en 4G en zones denses ».

L’association de consommateurs a utilisé les données recueillies par son application Queldébit, lancée en juin dernier pour permettre aux personnes qui le souhaitent « de tester la qualité de leur connexion à l’Internet mobile », ainsi que par un « prestataire technique ». Au total, elle a exploité 5,15 millions de données, « collectées entre le 1er décembre 2020 et le 30 novembre 2021 », fondées « sur plus de 520 000 tests réalisés ».

L’UFC-Que Choisir a découpé le territoire en trois zones :

  • urbaines, soit les agglomérations de plus de 400 000 habitants ; 
  • intermédiaires, soit les agglomérations ayant entre 10 000 et 400 000 habitants ; 
  • rurales, soit les agglomérations de moins de 10 000 habitants et toutes les communes en dehors des agglomérations.

Des conseils pour améliorer votre connexion

Sans faire de miracles, la mise en œuvre des conseils suivants peut permettre d’améliorer votre connexion :

  • fermez les onglets que vous ne consultez pas ;
  • supprimez les applications que vous n’utilisez plus.
  • videz votre cache.

D’après Avast.com, le fait d’éteindre et de rallumer votre téléphone ou de le redémarrer, peut permettre d’obtenir un effet d’accélération. Un autre moyen pour obtenir un meilleur accès consiste à activer puis à désactiver le « Mode avion » sur votre appareil.

A lire aussi