Gaz : hausse de 3 % des tarifs réglementés le 1er novembre

Après dix mois de baisse, les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 3 % en moyenne le 1er novembre prochain.
1mn de lecture
© FedotovAnatoly

Mauvaise nouvelle pour les quelque 4,5 millions de ménages qui ont choisi les tarifs réglementés du gaz d’Engie (ex-GDF Suez). Selon une décision de la Commission de régulation de l’Energie (CRE), ils vont augmenter de 3 % en moyenne le 1er novembre.

La hausse sera de 0,8 % pour les consommateurs qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,2 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

« Cette évolution résulte de l’application de la formule tarifaire définie dans l’arrêté du 27 juin 2019 relatif aux tarifs réglementés de gaz naturel d’Engie », précise l’autorité administrative chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie. Les tarifs réglementés sont révisés d’un mois sur l’autre, selon une formule qui prend notamment en compte le prix du gaz sur le marché de gros et les cours du baril de pétrole.

Gel des tarifs au premier semestre

Mais afin d’apaiser le mouvement des « gilets jaunes », le gouvernement avait demandé l’hiver dernier au groupe énergétique de lisser les prix pour le premier semestre 2019 afin de garantir qu’ils n’augmenteraient pas. Un lissage qui a été prolongé pendant l’été sur plusieurs mois pour ne pas entraîner de variations trop importantes sur les factures à l’automne.

Les tarifs réglementés de vente du gaz doivent disparaître au cours des prochaines années, au nom de la concurrence.

Passez à la concurrence à tout moment

Si vous êtes client d’Engie, vous pouvez choisir une offre reposant sur les tarifs réglementés ou sur des prix de marché qui sont, eux, fixés librement. Vous avez également la possibilité de passer à tout moment à la concurrence qui ne propose que des offres à prix de marché.

df
Sarah Corbeel
Publié le