Énergie : le tarif réglementé du gaz va bondir de 12,6 % au 1er octobre

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Valerii Vtoryhin - iStock

Ce n’est pas vraiment une surprise, et pourtant la nouvelle va tout de même faire mal au portefeuille !

La Commission nationale de régulation de l’énergie (CRE) vient d’annoncer, dans un communiqué, que le tarif réglementé du gaz augmentera de 12,6 % TTC au 1er octobre prochain.

Hausse des cours du gaz naturel

Selon le communiqué de la CRE, « cette évolution résulte de la hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial qui se répercute sur les coûts d'approvisionnement du fournisseur de gaz Engie ».

Cette influence du marché sur le prix du gaz en France résulte du fait que l’Hexagone ne dispose pas de réserves sur son territoire, obligeant à importer 99 % de sa consommation de gaz naturel.

La Commission de régulation de l’énergie rappelle qu’au 31 août dernier, on dénombrait en France environ 3 millions de foyers soumis au tarif réglementé de vente de gaz naturel, soit seulement 7,5 % de la consommation française de gaz.

Plus de la moitié des consommateurs étaient eux soumis à des contrats en offre de marché à prix fixe sur plusieurs années. Néanmoins, les tarifs réglementés de 11 entreprises de distribution feront également l’objet d’une évolution de leurs prix au 1er octobre prochain, du fait de la hausse des coûts d’approvisionnement.

En vidéo : Tout comprendre à la hausse du prix de l'électricité

Les prix de l’énergie s’envolent

Après le carburant, dont le litre se vend désormais à plus de 1,60 € en moyenne, après l’électricité dont le tarif réglementé devrait bondir de 10 % en février 2022, voici que le gaz aussi flambe.

Une hausse qui se constate déjà depuis plusieurs mois. Au 1er juillet dernier, ce tarif a déjà prix 10 % contre 5,3 % supplémentaires au 1er août.

Pour rappel, face à la hausse généralisée des tarifs de l’énergie, le gouvernement a décidé d’accorder une rallonge exceptionnelle de 100 € à près de 6 millions de foyers français éligibles au chèque énergie.

De quoi tenter d’aborder l’hiver sous de meilleurs auspices. 

 

A lire aussi