Electricité : les heures creuses font perdre de l’argent

Aujourd’hui, l’option heures pleines/heures creuses pour la fourniture d’électricité ne serait plus rentable dans 85 % des cas. La moitié des ménages qui y ont souscrit perdrait de l’argent.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Mintr

Faire marcher sa machine à laver, son lave-vaisselle ou son chauffe-eau la nuit n’est plus forcément intéressant pour le porte-monnaie. Alors que près de 50 % des ménages ont souscrit à l’option tarifaire heures pleines/heures creuses pour leur fourniture d’électricité, cette dernière  ne remplit plus ses promesses, rapporte Le Parisien.

Instaurée dans les années 1960, l’option HP/HC permet de bénéficier d’un prix du kWh moins cher 8 heures par jour, pendant les plages horaires les moins sollicitées, appelées « heures creuses ». Mais « l’évolution des tarifs a totalement réduit l’intérêt de ce système », déplore dans le quotidien Vincent Maillard, ancien d’EDF et cofondateur du fournisseur Plüm Énergie. Dans 85 % des cas, la différence de tarifs entre les heures pleines et les heures creuses ne permet plus de compenser le supplément d’abonnement. Résultat, la moitié des souscripteurs perdraient plusieurs dizaines d’euros par an, soit 450 millions d’euros à l’échelle nationale.

Une offre qui reste intéressante dans certains cas

Pour rentabiliser l’offre HP/HC, il faudrait aujourd’hui que l’électricité soit consommée à 50 % voire 60 % pendant les heures creuses, contre 30 % il y a quelques années. Aujourd’hui, seuls les ménages qui disposent d’un chauffe-eau électrique, d’une voiture électrique ou d’une piscine peuvent trouver encore quelques avantages à choisir cette formule.

Pour vous aider à vérifier quelles offre vous correspond le mieux, Plüm Énergie a lancé sur son site un calculateur plum.fr/calcul-rentabilite-heures-creuses. Le Médiateur de l’énergie propose également un calculateur en ligne calculettes.energie-info.fr.

Et bon à savoir : si vous êtes équipé d’un compteur Linky, passer d’une offre HP/HC à une offre classique ne vous coûtera rien. En revanche, si vous avez un compteur électrique plus ancien, vous devrez débourser jusqu’à 56 € pour frais d’intervention.

Partager cet article :