SNCF : préavis de grève à la veille des vacances de Noël

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Gare de Saint-Germain-des-Fossés, SNCF
© Adrien Fillon/Hans Lucas via Reuters Connect

Certains départs en vacances risquent d’être perturbés en raison de cessation du travail à la SNCF. Des syndicats ont déposé des préavis de grève locaux.

Un préavis en vue de cesser le travail jeudi 16 décembre a été déposé pour le réseau Transilien, touchant « quasiment toutes les lignes » de la région Île-de-France, à l’exception des lignes A, J et L, a indiqué au Figaro Fabien Villedieu, délégué syndical SUD-Rail.

Les syndicats protestent notamment contre « la baisse du temps de transport, la fermeture des gares » ou encore « la réduction des ouvertures de guichets » décidée par Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice de la mobilité dans la région, explique à Dossier Familial Didier Mathis, secrétaire général de l’Unsa-Ferroviaire.

Un préavis de grève du 17 au 19 décembre

Un autre préavis a été déposé pour la période allant du vendredi 17 au dimanche 19 décembre sur l’axe sud-est, précise Didier Mathis, confirmant une information de RTL.

« Le taux de prévision de grévistes atteint 70 % pour l’axe sud-est », la grève devant être reconduite pour les week-ends du 24 au 26 décembre et du 31 décembre au 2 janvier, selon Fabien Villedieu.

D’autres cessations du travail sont prévues sur les axes est et nord. Didier Mathis ne s’avance pas sur les éventuelles reconductions. « Tout dépend des échanges que vont avoir nos représentants » avec la direction, indique-t-il.

« Les problèmes justifiant ces appels à la grève sont multiples. L’activité partielle permettait d’amortir les pertes de salaire subies par les agents. Elle n’est plus utilisée depuis juillet. Il y a un autre problème, celui du déroulement des carrières. Des directeurs d’établissement remettent en cause les us et coutumes en matière de déroulement de carrière. Enfin, les agents nourrissent un sentiment d’inéquité » concernant la reconnaissance de l’engagement depuis le début de la crise sanitaire. « Les agents ont répondu présents dès mars 2020 pour le transport de voyageurs et pour le fret, alors qu’il n’y avait ni masque ni gel à leur disposition », souligne Didier Mathis. La direction de SNCF Voyageurs a accordé une prime exceptionnelle aux agents de l’axe TGV Atlantique, d’un montant soit de 1 200 €, soit de 800 €, d’après le secrétaire général de l’Unsa-Ferroviaire.

La SNCF reste optimiste

La SNCF affiche son optimisme. « Des discussions sont en cours, dans ce contexte, il est beaucoup trop tôt pour savoir s’il y aura un mouvement social », assure le groupe à Dossier Familial. Le cabinet du ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, n’a pas répondu à notre demande d’information sur les dates de négociations avec les syndicats.

Comment s’assurer que son train circule ?

Pour suivre le trafic des trains en temps réel, il faut consulter www.sncf.com/prevision-trafic. Pour le réseau transilien, il faut aller sur les sites www.transilien.com pour vérifier si son trajet est assuré par la SNCF.

Sur mobile, il est aussi très pratique de se rendre sur le compte Twitter @SNCF. Les usagers de la SNCF peuvent rapidement vérifier l'état du trafic et savoir si un train en particulier a été supprimé ou s'il part avec du retard.

Pour toute information, vous pouvez appelez le 36 35 disponible 7 jours sur 7, de 8h à 20h  (service gratuit + prix d’un appel).

À noter

En période de grève, toute personne souhaitant annuler son voyage peut le faire au guichet sans aucun frais, quel que soit le tarif du billet.

A lire aussi