Démarchage téléphonique : gare à l'arnaque Infotel !

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© ronstik

Un nouveau type de démarchage téléphonique a été récemment signalé comme arnaque. Ce démarchage est effectué par des personnes se présentant comme étant membre du service client de Free ayant une offre « spéciale » pour les « clients fidèles ». Pour mettre en confiance l'abonné, ses coordonnées sont énumérées en début d'appel. Mais il faut redoubler de vigilance car il s'agit d'une escroquerie. 

Fausse offre de réduction d'abonnement

La proposition est la suivante : faire bénéficier d’une baisse du tarif mensuel de Free, l'abonnement passant de 39,99 € à 26,89 €, avec le service Infotel inclus, pour lutter contre le démarchage téléphonique. Un service facturé 11,90 € par mois. Une baisse de prix combinée à l’ajout d’un service, la proposition semble intéressante. Même si cela semble à priori bien ficelé, il est ensuite demandé la date de naissance et l'adresse mail du client. Rappelons qu'un vrai salarié de Free dispose de ces informations sur ses abonnés et n'a donc pas besoin de les demander. 

Il est ensuite demandé le RIB de l'abonné (d'ordinaire, les « vrais » salariés Free n'ont pas à le solliciter car ils l'ont déjà). Il s'agit-là d'obtenir la signature électronique du démarché afin de le faire souscrire à une offre d’assistance juridique du service Infotel, facturé  à 11,90 € par mois. Bien entendu, aucune baisse du tarif mensuel de Free n’accompagnera ce nouvel abonnement totalement inutile.

Ne pas donner d'informations personnelles au téléphone

Pour bien mettre en confiance l'abonné, le démarcheur dispose de ses informations personnelles ainsi que du nom de son fournisseur d'accès à Internet. Cela permet de ne pas éveiller trop de soupçons et de mettre l'abonné en confiance pour obtenir ses informations bancaires et finaliser un contrat. Ces informations ont pu être récupérées au préalable en achetant ou en volant des fichiers clients soit légalement, soit sur le dark web

Rappelons qu'il ne faut jamais transmettre ses données personnelles au téléphone et ne pas signer un contrat électroniquement suite à l’envoi d’un mail. En cas de doute, n'hésitez pas à bien lire le contrat et faire des recherches en amont sur Internet. 

Pour le service Infotel, toutes les recherches ont signalé ce service comme une arnaque et mettent en garde les abonnés contre ce démarchage, qui n'a rien à voir avec Free. Si vous vous êtes fait avoir, vous pouvez toujours vous rétracter et demander à votre banque de bloquer les prélèvements.

A lire aussi