Cybersécurité : 8 réflexes pour naviguer sur Internet en toute sécurité

Vol de données bancaires, piratage des comptes pouvant aller jusqu’à l’usurpation d’identité, infection de l’ordinateur par un virus… Les menaces ne manquent pas sur Internet. Voici les bonnes pratiques à adopter pour naviguer sur le Web en toute sécurité.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© bymuratdeniz

Tout au long du mois d’octobre se déroule l’édition 2019 du Mois européen de la cybersécurité en France autour de la campagne « J’agis pour mon cybermoi/s ». « La sécurité numérique, c’est avant tout des pratiques et des comportements simples à adopter au quotidien », résume l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) qui coordonne l’événement.

Ayez un navigateur à jour

Les pirates informatiques exploitent les failles de sécurité des systèmes d’exploitation et navigateurs Web comme Google Chrome, Mozilla Firefox, Internet Explorer, etc. Il est donc essentiel de garder son navigateur à jour. Si cela est possible, activez les mises à jour automatiques.

Naviguez en mode privé

Tous les navigateurs Web possèdent un mode "privé". Son principal intérêt est de ne pas enregistrer l’historique de navigation sur votre appareil. Il permet également de limiter l’envoi d’informations aux sites Internet que vous consultez.

Configurez votre navigateur pour indiquer que vous refusez d’être pisté

« Certains navigateurs proposent une option pour indiquer aux sites Internet que vous refusez que l’on utilise des informations liées à votre navigation sur Internet. Les sites commerciaux utilisent très souvent ces données pour vous proposer des offres commerciales », selon la plateforme publique cybermalveillance.gouv.fr.

Selon le navigateur, le processus pour activer cette option ne sera pas le même.

> Si vous utilisez Mozilla Firefox : rendez-vous dans les options, puis dans l’onglet "Vie privée" et cochez la case "Indiquer aux sites que je ne souhaite pas être pisté". Décochez également la case "accepter les cookies" et cochez "vider l’historique à la fermeture de Firefox".

> Si vous utilisez Google Chrome : rendez-vous dans les paramètres, puis dans la rubrique "Vie privée" et cochez la case "indiquer aux sites que je ne souhaite pas être pisté" et cliquez sur OK.

> Si vous utilisez Internet Explorer : dans l’onglet "Sécurité" du menu, cliquez sur "activer la protection contre le tracking" puis sur "activer les demandes Do Not Track".

Supprimez régulièrement votre historique

Si vous ne souhaitez pas activer le mode privé de votre navigateur, supprimez tout de même régulièrement les cookies,  fichiers temporaires ainsi que votre historique de navigation manuellement.

Installez un bloqueur de publicités

Les publicités peuvent cacher des arnaques ou des virus potentiels. Pour les masquer, il suffit de télécharger un bloqueur de publicités ou « adblocker ».

N’installez des extensions de navigateur qu’en cas de besoin

La plateforme publique cybermalveillance.gouv.fr recommande de les installer auprès des magasins officiels d’extensions de votre navigateur (Chrome Web Store, Firefox Add-ons, Microsoft Store, Safari Extensions).

Soyez vigilant lorsque vous naviguez sur Internet

Evitez, par exemple, de vous rendre sur des sites douteux ou de vous connecter à partir d’un ordinateur ou sur un réseau Wi-Fi publics car ils peuvent être contrôlés ou piégés par un cybercriminel. Si vous y êtes obligé, ne renseignez pas de données personnelles comme vos identifiants, mots de passe ou numéros de carte bancaire.

Limitez les données que vous partagez sur Internet

Lorsque vous vous inscrivez sur un site Internet, vos données personnelles peuvent être utilisées par des entreprises ou des personnes malveillantes si le site a été piraté. Il est donc conseillé de ne renseigner que les champs obligatoires des formulaires.

Sur les réseaux sociaux, il est également recommandé de ne pas partager d’information trop privées.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :