Coronavirus : vous pouvez signaler les supermarchés qui refusent votre enfant

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© FamVeld

Sur les réseaux sociaux, les témoignages se sont multipliés. Des parents célibataires, sans solution de garde, ont raconté s’être vus refuser l’accès au supermarché parce qu’ils étaient accompagnés de leurs enfants. Selon les enseignes de grande distribution, les jeunes, qui peuvent être porteurs sains, représentent un danger pour les autres clients.

Cette interdiction constitue « une atteinte au droit de l’enfant à être protégé », a estimé mercredi 8 avril le Défenseur des droits, Jacques Toubon, qui a reçu une dizaine de signalement. Les cas concernent « souvent des femmes seules avec enfants en bas âge ». « Le refus d’accès des enfants aux magasins d’alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, telles que détaillées dans la loi du 23 mars 2020 relative à l’état d’urgence sanitaire et les ordonnances d’application. », a rappelé le Défenseur des droits dans un communiqué. 

« Les magasins d’alimentation ne peuvent donc légalement interdire leur accès aux personnes accompagnées d’un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de laisser leurs enfants à l’entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d’un vigile ».

Une adresse mail pour signaler ces pratiques

Depuis vendredi 10 avril, la secrétaire d’Etat chargée de lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, a mis en place une adresse mail pour que les parents puissent signaler ce type de pratique : dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr.

« À chaque remontée, les services du secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations engageront un dialogue avec les équipes des magasins concernés pour rappeler que le refus des enfants à l’entrée de ceux-ci ne fait pas partie des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus et ainsi permettre aux femmes et hommes seuls accompagnés de leurs enfants de faire leurs courses alimentaires aussi sereinement que possible », a expliqué Marlène Schiappa dans un communiqué.

Si les droits ne sont toujours pas respectés, il est possible de saisir le Défenseur des droits via un formulaire en ligne.

A lire aussi