Coronavirus : des avocats répondent gratuitement à vos questions

Le Conseil national des barreaux organise l’opération « Avocats solidaires » pour répondre aux questions des particuliers et entreprises liées à la crise sanitaire. Vous pouvez bénéficier d’un échange téléphonique gratuit d’une demi-heure avec un avocat. Voici comment ça marche.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Pattanaphong Khuankaew

Télétravail, chômage partiel, droit de la famille, mesures économiques pour les entreprises… La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 pose de nombreuses questions de droit. Pour vous aider à y voir clair, le Conseil national des barreaux lance du 24 mars au 6 avril l’opération « Avocats solidaires ».

Le but est de vous permettre d’échanger gratuitement avec un avocat spécialisé pendant une demi-heure par téléphone. Que vous soyez un particulier, une entreprise ou un artisan, vous pouvez en bénéficier. Pour cela, il suffit de vous rendre sur la plateforme avocat.fr et d’envoyer votre demande de rendez-vous via un formulaire en ligne. Vous choisissez le domaine de compétence recherché (droit de la famille, droit immobilier, droit fiscal, droit des assurances, droit des affaires, droit public, droit pénal, etc.) et vous vous créez un compte.

Une réponse sous 24 heures

Une fois votre demande envoyée, un avocat volontaire vous rappellera sous 24 heures. Si vous souhaitez aborder un sujet qui n’est pas lié à la crise sanitaire, l’avocat vous redirigera vers une consultation juridique payante, qui pourra également se faire via la plateforme avocat.fr.

Tous les barreaux de France participent à cette opération de solidarité. 14 000 avocats sont inscrits sur le site. Vous y trouverez également des fiches pratiques classées par thème. 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :