Coronavirus : 23 pays exigent une assurance santé spéciale Covid

Thaïlande, Cambodge, Brésil, Ukraine… En raison de l’épidémie de Covid-19, de plus en plus de pays exigent, à l’entrée sur leur territoire, une assurance garantissant la couverture des éventuels frais médicaux, d’hospitalisation ou de rapatriement en cas de contamination sur place.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Rawf8

Test de dépistage, quatorzaine… Avec l’épidémie de coronavirus, voyager devient de plus en plus compliqué. 23 pays demandent désormais aux voyageurs de souscrire une assurance santé spécifique prenant en charge les éventuels frais médicaux, d’hospitalisation ou de rapatriement liés au Covid-19.

Avant la crise sanitaire, seuls six pays (la Chine, la Russie, Cuba, l’Algérie, la Mongolie et l’Arabie saoudite) exigeaient une complémentaire santé pour se rendre sur leur territoire. Mais depuis, la liste des destinations réclamant une attestation d’assurance avec la mention "Covid" ne cessent de s’allonger. Selon Le Figaro, au 15 septembre, on en comptait 23 :

> En Afrique :

  • Algérie
  • Egypte 
  • Seychelles 
  • Tunisie

>  En Asie/Europe orientale :

  • Ukraine 
  • Russie

> En Amérique :

  • Aruba (îles des Antilles)
  • Brésil
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Mexique
  • République Dominicaine
  • Saint Martin
  • Îles Turques et Caïques

> En Asie :

  • Arabie Saoudite
  • Cambodge
  • Chine
  • Emirats Arabes Unis
  • Israël
  • Mongolie
  • Sri Lanka
  • Thaïlande (exigence de couverture des frais à hauteur de 100 000 dollars)

> En Océanie :

  • Polynésie française.

Cette liste est susceptible d’évoluer. Il est donc vivement conseillé de consulter le site France diplomatie ou de se renseigner auprès des autorités locales avant d’organiser son voyage.

Des exigences différentes selon les pays

« Si quelques rares pays imposent simplement une assurance santé sans plus de précisions, la plupart demandent à ce que les frais de santé, d’hospitalisation ou de rapatriement soient pris en charge en cas de contraction du Covid-19 sur place », explique le comparateur d’assurance voyage Insurly dans un communiqué. C’est par exemple le cas de l’Ukraine, d’Israël ou de la Polynésie française.

Certains pays vont même jusqu’à réclamer un montant minimum de prise en charge. Ainsi, la Thaïlande demande à ce que les frais de santé soient couverts à hauteur de 100 000 dollars minimum. De son côté, le Costa Rica exige que les frais d’hébergement en cas de quatorzaine soient pris en charge à hauteur de 2 000 dollars. Problème, « presqu’aucun assureur ne couvre cette dépense, à l’exception des assurances locales excessivement chères », pointe Insurly.

Trouver la bonne assurance

Reste à trouver la bonne assurance, ce qui n’est pas gagné. Toutes les assurances voyage ne couvrent pas le Covid-19 et lorsqu’elles le font, cela n’est pas indiqué noir sur blanc sur l’attestation. Le voyageur doit donc en faire la demande au moment de la souscription, qui peut se faire jusqu’à la veille du départ.

Quant aux assurances des cartes bancaires, elles ne fournissent aucune attestation mentionnant la prise en charge des frais de santé liés au coronavirus. Certaines n’excluent, toutefois, pas la couverture des frais en cas d’épidémie. Elles peuvent donc être utilisées dans les pays qui ne réclament pas une attestation d’assurance santé spécifique. « Il est tout de même recommandé de faire une demande de confirmation de prise en charge des frais de santé en cas d’épidémie directement auprès de la compagnie d’assurance de votre carte bancaire car ces assureurs n’ont pas clairement communiqué comme l’ont fait les assurances voyage spécialisées », précise David Dumont, le président d’Insurly.

Face à ces nouvelles exigences, certaines compagnies aériennes comme Emirates ou plus récemment Virgin Atlantic ont décidé de fournir une assurance voyage gratuite, incluse dans le billet d’avion, couvrant les frais de santé liés au Covid-19. De son côté, la Turquie propose désormais aux touristes étrangers une assurance santé couvrant le coronavirus. Elle coûte entre 15 et 23 € mais les plafonds vont de 3 000 à 7 000 €. Elle est disponible à la vente via les compagnies aériennes ou les tour-opérateurs en ligne.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :