Consommation : une augmentation du prix des fruits et légumes frais en 2020

Familles Rurales, 3ème association de défense des consommateurs, vient de publier les résultats de son 14ème Observatoire des prix des fruits et légumes frais. Cette année, l’association relève une nette augmentation des prix, due notamment à la crise sanitaire du Covid-19. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Familles Rurales a relevé une nette hausse du prix des fruits et légumes frais en 2020. © seb_ra

Dans son étude 2020 des prix des fruits et légumes frais, l’association s’est basée sur un panier moyen de 8 fruits et 8 légumes frais, conventionnels et bio, dans quatre surfaces de vente : hypermarchés/supermarchés, établissements à dominante marque propre (EDMP, type hard discount), marchés et magasins spécialisés.

Les relevés de prix (75 au total) ont été menés du 30 mai au 12 juin, par une équipe de 46 « veilleurs consommation » dans 26 départements.

Une hausse de prix historique

Il ressort de cette étude que les prix moyens des fruits et légumes frais sont en nette augmentation cette année. 

Dans un communiqué, l’association fait savoir qu’en un an le prix des fruits a augmenté de + 17 % en agriculture conventionnelle et de + 6 % en agriculture biologique. Le prix des légumes, lui, s’est accru de + 4 % en conventionnel et de + 1 % en bio.

« Depuis les 12 ans que cet Observatoire des prix des fruits et légumes frais existe, c'est la première fois que l'on fait face à une hausse si importante sur les prix. La crise sanitaire de cette année explique en partie cette augmentation constatée », explique Dominique Marmier, Président national de Familles Rurales depuis 2014. 

Entre juin 2019 et juin 2020, le prix d’un panier comprenant 1 kg (ou pièce pour le melon) de chaque fruit est passé de 30,26 € à 35,36 € en conventionnel et de 56,21 € à 59,61 € en bio.

Entre juin 2019 et juin 2020, le prix d’un panier comprenant 1 kg (ou pièce pour la salade) de chaque légume est passé de 20,46 € à 21,34 € en conventionnel et de 36,71 € à 37 € en bio.

Pourquoi cette hausse des prix ?

Elle peut s’expliquer du fait du confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19 qui a provoqué un manque de main d’œuvre pour les producteurs dont la main d’œuvre habituelle pour récolter les fruits et légumes est souvent d’origine étrangère.

Le confinement a aussi entraîné des coûts de transport plus importants et la production étrangère de fruits a été moins abondante et a rencontré plus de difficultés d’acheminement du fait de la fermeture de frontières entre pays.

De plus, les conditions météorologiques moins favorables pour certains produits peuvent aussi expliquer ces augmentations. L’association souligne qu’elles « demeurent néanmoins très importantes pour les consommateurs sans pouvoir s’assurer de surcroît, une meilleure rémunération des producteurs ».

Consommer français n'est pas forcément plus cher

De plus, Familles Rurales a tiré d’autres enseignements de cet Observatoire des prix 2020. Il lui apparaît ainsi que respecter le PNNS (Plan national nutrition santé) représente une part comprise entre 12 % et 21 % d’un SMIC net mensuel pour une famille de quatre personnes.

Elle souligne qu’en juin 2020, pour manger les 5 fruits et légumes par jour et par personne (issus du panier qu’elle a composé pour cette étude), une famille de 2 adultes et 2 enfants a dû dépenser entre 144 € et 259 €.

Après la crise du Covid-19, l’association a aussi mis en avant d’autres remarques tirées de cette crise : elle alerte ainsi sur les suremballages des fruits et légumes mais elle fait aussi savoir que consommer français ne coûte pas forcément plus cher.

df
Claire Plisson
Publié le

Partager cet article :