Consommation : gare aux aliments vendus au format "maxi" ou "familial "

Vous croyez faire une bonne affaire en achetant vos yaourts, jus de fruit ou pâtes par lot ou grand format ? Méfiez-vous, les aliments vendus au format maxi ou familial ne sont bien souvent pas moins cher au kilo, selon l’ONG Foodwatch. Certaines enseignes les vendent même... beaucoup plus cher que les formats classiques.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Drazen Zigic

En cette période de confinement, acheter son riz, ses pâtes ou ses yaourts en format maxi plutôt qu’en petites portions, c’est bien pratique mais… pas forcément moins cher ! C’est ce que démontre une enquête menée par l’ONG Foodwatch dans les sites de vente en ligne des grandes chaînes de supermarchés.

L’association a listé 10 produits différents sur les drives de Cora (Amphion-les-Bains), Intermarché (Boissise-la-Bertrand), Super U (Montigny-lès-Metz), Leclerc (Meaux), Auchan (Guilherand-Granges), Casino (Paris Flandre) ou encore Carrefour et Monoprix*.

Premier constat : des grands formats – familial ou maxi – vendus plus cher au kilo que les formats classiques est une pratique courante même si « elle n’est pas identique d’un distributeur  à l’autre, voire d’un magasin à l’autre d’une même enseigne », souligne Foodwatch.

Jusqu’à 29 % d’augmentation du prix au kilo

En revanche, quasiment tous les rayons sont concernés. Chez Cora par exemple, le riz long grain incollable 5 minutes de la marque Lustucru coûte 22,8 % en plus au kilo au format familial (750 g) qu’au format classique (450 g). Le jus multi-fruits de la marque Joker est 6,2 % plus coûteux au litre en pack de 4 bouteilles d’un litre plutôt qu’en version 1 litre.

Chez Auchan, les Choco’barre 3 céréales de la marque Prince de LU sont 28,7 % plus cher au kilo lorsqu’elles sont vendues en lot de deux paquets de 6 barres de 125 g. Chez Carrefour, les pains à hamburger géants de la marque Jacquet sont 29 % plus cher au kilo en format maxi (495 g) comparé au format classique (330 g). Chez Monoprix, le prix au kilo du pain de mie nature de la marque Harry’s est 16 % plus élevé en format maxi de 650 g comparé au format classique de 500 g. Chez Leclerc, les yaourts nature de la marque Danone vendus par 8 sont plus chers au kilo de 8,2 %, comparés aux mêmes yaourts vendus par 4. Mieux vaut donc acheter deux paquets de 4.

Les petites augmentations sont fréquentes

Les petites hausses de prix au kilo entre le format classique et le format familial ou maxi sont également nombreuses. Chez Casino par exemple, les coquillettes d’Or de la marque Panzani reviennent 2,5 % plus cher au kilo en paquet d’1 kilo qu’en paquet de 500 g. Chez Intermarché, les pains au chocolat au levain de Brioche Pasquier sont 1,6 % plus cher au kilo en version maxi familial de 720 g lorsqu'on les compare à la version classique de 360 g.

Etant donné le contexte actuel de crise, l’ONG Foodwatch a averti la répression des fraudes et demandé aux distributeurs de « proscrire cette arnaque sur l’étiquette de leurs rayons ».

* Les magasins ont été pris au hasard sur l’ensemble du territoire national (hors outre-mer). Les relevés de prix ont été faits entre le 7 et le 20 avril 2020. Pour Carrefour et Monoprix, il n’y a pas besoin d’identifier un lieu pour accéder aux prix.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :