Conseil de défense : toutes les mesures prises par l’exécutif

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé vendredi une série de mesures pour faire face au rebond de l’épidémie de Covid-19.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Coronavirus
Jean Castex à l’arrivée de la 8e étape du Tour de France, le 5 septembre à Loudenvielle (Hautes-Pyrénées). © Stéphane Mahé – Reuters

Le chef du gouvernement, Jean Castex, a détaillé vendredi 11 septembre à partir de 17 heures 35 une série de mesures pour faire face au rebond de l’épidémie de Covid-19, à l’issue d’un conseil de défense réuni par Emmanuel Macron.

Lors d’un déplacement en Corse jeudi, le président de la République avait évoqué la prise de « décisions » dans l’objectif de « donner de la visibilité sur les prochaines semaines ».

Cas contact du directeur du Tour de France, Christian Prud’homme, qui a été testé positif au Covid-19, le Premier ministre limite ses déplacements et s’est exprimé dans la cour de Matignon.

« Dégradation manifeste »

Jean Castex s’inquiète d’« une dégradation manifeste » de la situation épidémiologique. « Le taux d’incidence est monté à 72 cas pour 100 000 personnes contre 57 il y a une semaine », a-t-il expliqué. Selon le Premier ministre, « pour la première fois depuis de longues semaines, nous constatons une augmentation sensible du nombre de personnes hospitalisées ».

Amélioration du système de dépistage

« Nous réalisons aujourd’hui plus d’un million de tests par semaine : c’est considérable, et la France est ainsi devenue le troisième pays qui teste le plus en Europe », s’est félicité le chef du gouvernement. « Cette très forte augmentation est une excellente nouvelle. Elle a cependant entraîné des temps d’attente trop importants », a reconnu Jean Castex. Le Premier ministre a annoncé la mise en place de « créneaux horaires » spécifiques dans les laboratoires pour les personnes prioritaires, soit celles ayant des symptômes du Covid-19, les cas contacts rapprochés et les personnels soignants. L’ouverture de tentes permettant de mener des tests va être développée « dans les grandes villes ».

Traçage des cas contacts

Selon l’orateur, « 2 000 recrutements supplémentaires » vont bénéficier à l’assurance-maladie et aux agences régionales de santé (ARS) pour le traçage des cas contacts.

Classement de 42 départements en zone rouge

Le nombre de départements où le virus circule activement augmente à 42.

Ce classement « permet aux préfets, en lien avec les autorités sanitaires et les élus locaux » de prendre des mesures concernant le port du masque, les grands événements, les rassemblements et les horaires d’ouverture de certains commerces.

Traitement particulier pour Bordeaux, Marseille et la Guadeloupe

Un traitement particulier est réservé à Bordeaux, à Marseille et à la Guadeloupe, des zones marquées par « une évolution préoccupante des contaminations, notamment chez les plus âgés » ainsi que par « un taux déjà élevé d’hospitalisations ».

« Compte tenu des prévisions que nous pouvons faire à trois semaines sur l’occupation des lits de réanimation, j’ai demandé aux préfets concernés de me proposer d’ici lundi un ensemble de nouvelles mesures complémentaires, après avoir mené les concertations locales nécessaires », a expliqué Jean Castex.

Réduction de la durée de l’isolement

La durée de mise à l’abri des personnes testées positives passe de 14 à 7 jours. « Il est primordial que chacun respecte strictement cette durée d’isolement, ce qui donnera lieu à des contrôles », a souligné le chef du gouvernement.

Saisi sur la quatorzaine par le ministre des Solidarités et de la santé, Olivier Véran, le conseil scientifique qui éclaire le pouvoir exécutif dans la crise sanitaire, s’était dit favorable à une réduction.

Absence de confinement

L’exécutif persiste à refuser une « logique de confinement généralisé ». Jean Castex en appelle au « sens des responsabilités », à un « civisme exigeant », au respect des « règles de distanciation physique », constatant que « la période estivale a été marquée par une forme de relâchement ».

« Je demande en particulier aux personnes âgées d’observer la plus grande prudence au quotidien », a dit le chef du gouvernement.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :