Confinement : la région PACA offre des chèques vacances

Caissiers, livreurs… La région Provence-Alpes Côte d’Azur va distribuer des chèques-vacances d’une valeur de 500 € aux personnes ayant travaillé au contact direct du public pendant le confinement. Ils seront envoyés de manière dématérialisée sur smartphone. Voici les conditions pour en bénéficier.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Elenathewise

La région Provence-Alpes Côte d’Azur (Paca) a décidé d’offrir des chèques-vacances aux travailleurs étant restés sur le pont au risque de s’exposer au coronavirus pendant le confinement. Il s’agit par exemple des caissiers, livreurs, employés du commerce dont l’ « engagement a permis d’assurer la continuité de la vie quotidienne de nos concitoyens », assure la collectivité territoriale sur son site Internet.

Ce chéquier vacances « au secours du tourisme » d’une valeur de 500 € sera attribué aux salariés du secteur privé domiciliés dans la région, bénéficiant d’un quotient familial ne dépassant pas 700 €. Le quotient familial se calcule en divisant le revenu net imposable par le nombre de parts fiscales du foyer. Des personnes en situation de fragilité économique, sélectionnées par les départements de la région, en recevront également. Les chèques seront dématérialisés et envoyés par l’ANCV sur les smartphones.

Un chéquier à utiliser dans la région Paca

Le chéquier devra être utilisé exclusivement dans la région Paca, au sein du réseau des professionnels inscrits au réseau de l’Agence nationale des chèques vacances (ANCV), partenaire de l’opération.

Il pourra être utilisé individuellement ou en famille, pour des prestations d’hébergement, de restauration et de loisirs en région, entre la date de réouverture de ces établissements et la fin de l’année.

Hôtellerie, restauration… le secteur touristique est durement affecté

Cette opération, qui représente une enveloppe globale de 10 millions d’euros (financés par les départements et la région à hauteur de 4 millions d’euros) est destinée à participer à la relance de la consommation dans la région. La filière touristique est durement frappée par la crise sanitaire liée au Covid-19.

98 % des professionnels sont touchés et les pertes sont estimées à 4 milliards d’euros.

Partager cet article :