Commerces, écoles, parcs... Toutes les dates du déconfinement

Le gouvernement a publié un plan de déconfinement post-épidémie de coronavirus. De la maternelle, au lycée en passant par le collège, voici ce qui change à l'école mais aussi dans les commerces et les transports le 11 mai, le 2 juin et cet été. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
© Halfpoint

Depuis le 17 mars, la France vit confinée en raison de l'épidémie de Covid-19 et seuls les déplacements strictement nécessaires sont permis, à condition de se munir d'une attestation dérogatoire de déplacement. 

Ceci va changer progressivement à compter du 11 mai. Travail, école, cinéma, transports... Voici les étapes prévues d'un déconfinement progressif. 

11 mai : réouvertures et fin des attestations de sortie

Elles rythmaient nos vies depuis des semaines, les attestations dérogatoires de déplacement seront un souvenir du début de l'année 2020. À compter du 11 mai, vous n'en aurez plus besoin pour sortir de chez vous. 

Heureusement : l'activité est appelée à reprendre largement le 11 mai. La plupart des commerces vont rouvrir (à l'exception des cafés, restaurants et grandes surfaces de plus de 40 000m². Pour autant, ce n'est pas un retour à la vie d'avant. Les préfets pourront ordonner des fermetures, en cas de non respect des règles de distance sociale notamment. 

Important

Pour éviter la propagation du virus et un retour du confinement, la distance sociale et le strict respect des gestes barrières (se laver les mains, éternuer dans son coude, se moucher dans un mouchoir jetable) doivent être observés. Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun et fortement recommandé dans toutes nos activités hors de la maison. 

 

© Gouvernement.fr

 

Déplacement : des transports en commun sous tension

Pour aller travailler, ou tout simplement pour faire ses courses, les transports en commun sont souvent nécessaires. On pourra se déplacer, le 11 mai, dans une limite de 100 km (sauf motif familial ou professionnel impérieux). Pas de week-end à l'autre bout de la France, donc, et l'avion reste encore un projet lointain. 

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, VTC compris. Le strict respect d'une distance sociale d'au moins 1 mètre doit aussi être observé dans les bus, trains, trams et métros. Une obligation qui pourrait bien être intenable, comme l'ont souligné les principaux transporteurs (SNCF, RATP, Keolis, Transdev) : 

« Après plusieurs jours de travail et de concertation avec l’ensemble des parties prenantes, il apparaît que les transporteurs ne disposent pas, aujourd’hui, des moyens humains et des matériels de nature à satisfaire à une telle obligation. »

 

© Gouvernement.fr
© Gouvernement.fr

Écoles, collèges, lycées : une théorie, des réalités

Les universités ne rouvriront pas avant la rentrée, mais les crèches, écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées vont rouvrir peu à peu, sur la base du volontariat (des parents et des établissements), comme suit.

  • Crèches : réouverture le 11 mai, par classes de 10 élèves maximum, port du masque obligatoire pour le personnel
  • Écoles maternelles, primaires et élémentaires : réouverture le 11 mai, par classes de 15 élèves maximum
  • Collèges : réouverture le 18 mai dans les départements verts, en commençant par les classes de 6e et 5e, par classes de 15 élèves maximum, seulement dans les zones où la circulation du virus est faible, sans obligation de port du masque (mais nous le recommandons vivement, en veillant à sa bonne utilisation)
  • Lycées : pas de réouverture prévue pour le moment. Une décision sera prise à la fin du mois pour une éventuelle réouverture à partir du 2 juin, priorité étant donnée aux lycées professionnels. 

Attention : pour pouvoir bénéficier du chômage partiel parce que vous devez garder votre enfant de moins de 16 ans, le "volontariat" annoncé par le gouvernement est donc un mot qui peut revêtir des réalités bien différentes. 

© Gouvernement.fr

Loisirs et activités : peu de réouvertures le 11 mai

Le travail est une priorité mais pas les loisirs. Si les coiffeurs figurent parmi les commerces qui rouvrent le 11 mai, ne pensez pas aller au cinéma, dans un grand musée, à la plage, au lac ni à la salle de sport. Les cérémonies religieuses ou les mariages ne pourront pas non plus avoir lieu avant une date à déterminer fin mai. 

En revanche, les cérémonies funéraires pourront avoir lieu, dans une limite de 20 participants dès le 11 mai, les cimetières rouvrent aussi à la même date, de même que les médiathèques, bibliothèques et petit musées. Une balade en forêt est aussi envisageable, ou au parc mais seulement dans les zones à faible circulation du virus (les départements qui apparaitront en vert sur la carte du 7 mai). 

Les rassemblements sont limités à 10 personnes et les événements de plus de 5 00 personnes ne pourront avoir lieu avant septembre. 

© Gouvernement.fr
© Gouvernement.fr

Sport : en solo uniquement

Seul le sport individuel est autorisé à l'extérieur, sous réserve de respecter les distances sociales. Il n'y aura plus d'horaires pour autoriser le jogging (avant 10h ou après 19h). En revanche, les salles de sport ne sont toujours pas autorisées à ouvrir le 11 mai, de même que les sports collectifs ou de contact demeurent proscrit, que ce soit en amateur ou en pro. 

© Gouvernement.fr
df
Mathieu Sicard
Publié le

Partager cet article :