Black Friday 2021 : la SNCF brade sa carte Avantage qui promet de grosses réductions toute l'année

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© saiko3p - iStock

C'est la bonne nouvelle de la fin d'année pour tous les aficionados français de voyages en train ! À l'occasion du « Black Friday » - cette grosse journée de promotions en tout genre qui nous vient tout droit des États-Unis - la SNCF propose un rabais de 50 % sur le prix de sa nouvelle carte Avantage, valable 1 an. 

25 € pour 1 an de réductions

Commercialisée d'ordinaire au prix de 49 € par an, la carte Avantage de la SNCF est disponible au prix de 25 € du 23 au 29 novembre 2021, sur le site Oui.SNCF. De quoi rentabiliser le prix de la carte « dès le premier trajet », promet l'entreprise dans sa campagne promotionnelle.

Astuces

Mais qu'offre réellement la carte Avantage ? Il en existe trois versions :

  • une dite « jeune », à destination des 12-27 ans ;
  • une « adulte » destinée au 28-57 ans ;
  • une « sénior » pour les +58 ans.

Les trois versions offrent 30 % de réduction sur les billets de train tout au long de l'année (exclusivement le week-end pour la version adulte), ainsi que la possibilité d'échanger ou de se faire rembourser son billet jusqu'à trois jours avant le départ.

Par ailleurs, la carte Avantage promet des prix plafonnés, même dans le cas d'une réservation de dernière minute :

  • 39 € maximum pour un trajet de -1h30 ;
  • 59 € maximum pour un trajet de -3h ;
  • 79 € maximum pour un trajet de plus de 3h. 

À noter, la versions « adulte » de la carte de réduction permet de faire bénéficier un accompagnant adulte ou trois enfants de ces rabais. 

La carte Avantage : « un énorme succès »

De la bouche de Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, la carte Avantage, née de la fusion des différentes cartes de réduction de la SNCF en juin 2021, est un « énorme succès », comme il l'a déclaré le 22 novembre dernier sur franceinfo. « On en vend 8 000 par jour, deux fois plus que l'an dernier à la même époque. Il y a déjà aujourd'hui trois millions de Français qui l'ont dans leur poche », a déclaré le numéro 2 de l'entreprise.

Toutefois, sur les réseaux sociaux, certains titulaires de la carte Avantage remettent en doute les promesses du programme de réduction, comme l'expliquaient récemment nos confrères du Parisien. « Le tarif plafond de 79 € je ne l'ai jamais vu ! », dénonce un usager quadragénaire. D'autres pointent l'effet de l'algorithme qui empêche les titulaires de la carte d'avoir accès à certains trains, et donc à des petits prix. 

Les journalistes de LCI ont également noté ce problème, pointant le flou des conditions générales de la nouvelle carte Avantage. 

L'offre TGV Max de la SNCF fait grincer des dents

Autre point noir du côté des programmes de fidélité de la SNCF, l'offre TGV Max, récemment rebaptisée MAX jeune et destinée aux 16-27 ans. Pour 79 € par mois, l'offre permet de voyager partout en France, en illimité. Or, depuis plusieurs mois, les titulaires de cet abonnement très avantageux sur le papier affirment rencontrer de plus en plus de difficultés à trouver des trains éligibles, comme le relayait Capital. « Depuis la mise en place des nouvelles conditions générales de vente en septembre, la réduction des places a été drastique », se plaint d'ailleurs une abonnée auprès du site internet du magazine. Résultat : certains TGV circulent presque à vide, tandis que les abonnés TGV Max n'ont pu y avoir accès... 

A lire aussi