Autoroute : rester sur la voie du milieu peut coûter cher

Il vous arrive de conduire sur la voie du milieu sur l’autoroute sans l’intention de doubler ? Cette pratique est interdite et passible d’une amende de 35 euros.
1mn de lecture
© olrat

C’est une piqûre de rappel fort utile alors que les autoroutes sont prises d’assaut par les vacanciers. Dans un message diffusé sur Twitter, la gendarmerie du Rhône a décidé de s’attaquer à une mauvaise habitude qui a la vie dure : circuler sur la voie du milieu ou de gauche sur l’autoroute alors que celle de droite est libre.

Comme l’indique l’article R412-9 du Code de la route : « en marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée, autant que le lui permet l’état ou le profil de celle-ci ». En clair, si vous n’avez pas l’intention de doubler, vous devez circuler sur la voie la plus à droite, sauf si le trafic est en files ininterrompues. Le dépassement d’un véhicule s’effectue toujours par la gauche. Une fois la voiture ou le camion dépassé, vous devez vous rabattre sur la voie de droite dès que possible.

Si vous restez sur la file du milieu ou de gauche, vous risquez une amende forfaitaire de 2e classe de 35 €. En cas de règlement immédiat, son montant est minoré à 22 € mais majoré à 150 € en cas de paiement tardif.

Ce que vous risquez si vous empruntez la bande d’arrêt d’urgence

De même, circuler, stationner ou s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence est interdit sauf cas d’absolue nécessité (panne, malaise). Il s’agit d’une infraction passible d’une amende forfaitaire de 135 € (minorée à 90 € et majorée à 375 €) et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Cette voie doit, en effet, rester libre pour les conducteurs en panne et le passage des véhicules d’intervention (services de sécurité des autoroutes, forces de l’ordre, services de secours, dépanneurs).

df
Sarah Corbeel
Publié le