Automobilistes : 7 comportements à adopter face aux cyclistes

Depuis le déconfinement, vélos et automobilistes cohabitent de plus en plus sur la route. L’occasion de rappeler aux conducteurs quelques règles à respecter pour éviter de provoquer un accident.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
© David_Sch

« Attention à vélo, attention aux vélos ». C’est le slogan de la première grande campagne de sensibilisation de la Sécurité routière à destination des automobilistes et des cyclistes lancée ce vendredi 25 septembre. Depuis quelques années, l’engouement des Français pour la petite reine va croissant. Une tendance qui s’est accélérée depuis la fin du confinement en ville comme à la campagne : la fréquentation cyclable a bondi de 30 % entre le 11 mai et le 30 septembre 2020 par rapport à la même période en 2019, selon le dernier rapport de l’association Vélo & Territoires.

Mais cette hausse s’est mécaniquement accompagnée d’une augmentation de la mortalité : 123 cyclistes ont été tués depuis le début de l’année (29 en juillet), soit seulement 29 de moins que sur la même période en 2019, alors que la France a été confinée pendant deux mois. Depuis 2010, la mortalité des cyclistes a crû de 27 %, tandis que celle de tous les usagers de la route confondus a baissé de 19 %. En juin, juillet et août 2020, 1 566 personnes ont été blessées à vélo, contre 1 362 en 2019.

Devant ces chiffres inquiétants, la Sécurité routière appelle, à travers sa campagne qui se déclinera sur les bus, abribus, dans la presse et sur certains sites Internet, les automobilistes et les cyclistes à adopter des comportements de prudence pour une meilleure cohabitation sur la route. L’occasion de rappeler quelques bonnes pratiques à destination des conducteurs.

Laissez une distance de sécurité lors d’un déplacement… même en ville

Le Code de la route est clair : lorsque vous doublez un cycliste, vous devez laisser une distance d’au moins 1 mètre en ville et 1m50 sur les routes de campagne. Une règle de base qui semble pourtant largement ignorée. Selon une enquête réalisée en juillet 2018 par la Prévention routière, seuls 43 % des conducteurs connaissent la distance à respecter.

Ajoutons qu’avant de doubler, vous devez ralentir pour ne pas risquer de faire tomber le vélo et vous assurer que vous pouvez effectuer la manœuvre sans danger.

A noter 

En présence d’une ligne blanche continue, en ville comme à la campagne, vous pouvez la chevaucher pour dépasser, à condition de le faire sans danger. Attention, seul le chevauchement de la ligne est autorisé, non son franchissement complet.

Ralentissez à un carrefour

Autre règle largement méconnue des automobilistes et qui peut entraîner un effet de surprise : la possibilité pour les cyclistes de franchir, depuis 2012, certains feux rouges (ceux où figure un petit panneau avec un vélo jaune et des flèches directionnelles). Aussi, même si vous avez la priorité à un carrefour parce que le feu est vert, pensez à ralentir afin d’anticiper toute manœuvre imprudente d’un cycliste qui arriverait d’un côté.

Regardez des deux côtés dans une rue à sens unique

Ne soyez pas non plus surpris si un cycliste circule face à vous dans une rue à sens unique. Certaines voies en sens unique sont désormais accessibles en sens inverse aux vélos. Un panonceau « sauf cycliste », voire des marquages au sol doivent le signaler. En l’absence de panneau autorisant la circulation à contre-sens, les cyclistes ne doivent pas s’engager en sens inverse, même dans les zones 30.

 

Respectez les sas vélos

Les sas vélo sont des espaces sécurisés réservés aux cyclistes placés en amont des feux tricolores et signalés par un marquage au sol. En tant qu’automobiliste, vous ne devez ni stationner dessus, ni mordre sur l’emplacement. A défaut, vous pouvez être verbalisé et sanctionné d’une amende forfaitaire de 35 € (minorée à 22 € et majorée à 75 €).

Faites attention lorsque vous ouvrez votre portière

Ne sortez pas de votre véhicule sans regarder si un cycliste circule sur la chaussée. Si vous ne faites pas attention et qu’en ouvrant la portière vous percutez un vélo, les conséquences peuvent être très graves. Pour éviter de commettre un accident, il existe une technique enseignée en Hollande depuis des dizaines d’années : c’est la poignée hollandaise. Elle est très simple : il suffit d’ouvrir la portière de son véhicule avec la main opposée (main droite, côté conducteur – main gauche, côté passager), ce qui oblige à pivoter et donc à voir directement en arrière.

Ne stationnez pas sur une piste cyclable

Vous ne devez jamais vous arrêter sur une bande ou une piste cyclable et ce, quelle que soit la durée. Cette pratique est passible d’une amende de 135 € et d’une mise à la fourrière du véhicule. « Si vous longez une bande cyclable encombrée par des véhicules, ralentissez et anticipez les manœuvres des cyclistes contraints de contourner les obstacles », précise Prévention routière.

Evitez de klaxonner à proximité d’un vélo

Si le klaxon est interdit en ville, évitez de l’utiliser à la campagne à proximité d’un vélo pour ne pas provoquer d’écarts brusques. Si en revanche, vous croisez hors agglomération un groupe de cyclistes, un petit coup de klaxon les incitera à se placer en file indienne.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :