Attestation de déplacement à plus de 100 km : vous pouvez désormais déménager

Vous devez déménager ? Depuis le déconfinement ce 11 mai, cela était possible, mais seulement via une entreprise de déménagement si vous deviez dépasser la limite de 100 km. Ce jeudi 21 mai, une exception a été ajoutée à la déclaration de déplacement du ministère de l'Intérieur pour les déménagements entre particuliers. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Ivan Pantic

Depuis le déconfinement du 11 mai, les déplacements sont plus souples, mais limités au département de résidence ou dans la limite de 100 km maximum de votre habitation. Des exceptions permettent d'y déroger, mais seulement pour des motifs impérieux qui ne concernaient pas les personnes devant déménager, à moins de passer par une entreprise de déménagement. 

Ce jeudi matin, un arrêté publié au Journal officiel ajoute une huitième case à la déclaration de déplacement dérogatoire à plus de 100 km. Elle permet les "déplacements liés à un déménagement résultant d'un changement de domicile" et les "déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d'un bien immobilier insusceptibles d'être différés". 

En clair : vous pouvez déménager et même vous rendre chez le notaire pour signer votre achat immobilier ou votre bail de location, même à plus de 100 km. 

Vous pouvez télécharger la déclaration de déplacement dérogatoire sur ce lien

 

Un petit pas de plus dans le déconfinement

La possibilité de déménager, c'est aussi le symbole de la reprise d'un secteur en pause depuis le début du confinement. De la visite avec l'agent immobilier à la signature chez le notaire, le secteur de l'immobilier était gelé depuis la mi-mars. 

Après la réouverture des agences immobilières et des études notariales qui ont permis la reprise de l'activité, ce sont aujourd'hui logiquement les déplacements pour les visites et les déménagements qui reprennent, alors que les regards se portent sur un marché de l'immobilier dont on peine à deviner les prochaines évolutions. 

 

df
Mathieu Sicard
Publié le

Partager cet article :