Abandon d'animaux : le plan d'action du gouvernement

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© francescoch

Chaque été, à l'occasion des départs en grandes vacances, de nombreux animaux domestiques sont abandonnés. Pour remédier à ce phénomène et soutenir les refuges faisant face à cet afflux d'animaux délaissés, le gouvernement a lancé ce mercredi 21 juillet,  un programme destiné à lutter contre ces abandons. 

Le phénomène est de plus en plus fréquent ces dernières années. En effet, les abandons ont augmenté de 14% au mois de juin 2021 par rapport à juin 2019. Les différents refuges de la Société protectrice des animaux (SPA) sont pour la plupart quasi-complets. L'association a fait savoir qu'elle ne sera « bientôt plus en mesure de prendre en charge de nouveaux animaux. »

20 millions d'euros pour les refuges

Pour soulager les 800 refuges de la Société protectrice des animaux (SPA) que compte le pays, le gouvernement va engager 20 millions d'euros pour adapter les refuges face à l'afflux toujours plus croissant d'animaux domestiques, en procédant à des travaux d'agrandissement. 

En parallèle de ce fonds destiné aux refuges, le gouvernement va renforcer les sanctions à l'égard des propriétaires abandonnant leurs animaux. Les peines de prison encourues passeront de deux à trois ans de détention. 

Le recours au système D

Certains centres de la SPA, face à la forte affluence d'animaux abandonnés, demandent même à leurs bénévoles d'accueillir certains animaux chez eux, quand cela est possible. Cela arrive notamment quand ces derniers sont particulièrement jeunes et impossibles à placer dans des familles d'accueil. 

Miser davantage sur la prévention

Le plan de lutte contre l'abandon d'animaux souhaite développer davantage la prévention à l'égard des propriétaires ou futurs propriétaires d'animaux domestiques. Le gouvernement va mettre en oeuvre une vaste campagne de sensibilisation, via des affiches présentes notamment sur les aires d'autoroutes,  60% des 100 000 abandons annuels y ayant lieu. 

Le gouvernement va aussi obliger toute personne désireuse d'adopter un animal à prendre connaissance d'une charte. Ce document rappellera les responsabilités fondamentales incombant aux détenteurs d'animaux domestiques : consacrer du temps et de l'argent à son animal de compagnie, le faire soigner, procéder à son identification ainsi qu'à ses différents vaccins obligatoires. Il s'agit notamment d'éviter toute tentative d'adoption qui ne serait pas mûrement réfléchie au préalable. 

A lire aussi