5G : les contrôles d’exposition aux ondes seront renforcés

Les contrôles d’exposition aux ondes sur les smartphones et les antennes effectués par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) vont être doublés afin de rassurer les Français avant l’arrivée de la 5G.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© AnuchaCheechang

Face aux craintes suscitées par l’arrivée de la 5G, et notamment des possibles effets d’une surexposition aux ondes sur la santé, le gouvernement entend rassurer les Français et les élus locaux. Le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, a présenté lundi 12 octobre un plan visant à doubler les contrôles d’exposition aux ondes opérés par l’Agence nationale des fréquences (AFNR) sur les smartphones et les antennes.

140 smartphones contrôlés en 2021

Cet organisme indépendant est chargé de contrôler l’exposition du public aux ondes électromagnétiques. Dans le cadre de sa mission, il réalise des vérifications sur des téléphones portables commercialisés en boutique ou sur internet afin de s’assurer que les débits d’absorption spécifique (DAS) sont conformes à la règlementation.

Cet indicateur est utilisé pour évaluer la quantité d’énergie absorbée par le corps humain exposé à des ondes électromagnétiques radiofréquences lors de l’utilisation d’un appareil radioélectrique (smartphone, tablette, montre connectée, etc.). La règlementation française, qui s’appuie sur les références internationales et européennes, impose que le DAS « tête » et « tronc » ne dépasse pas 2W/kg (watt par kilogramme) et le DAS « membres », 4W/kg.

En 2019, l’ANFR a contrôlé 70 smartphones. En 2021, elle en contrôlera 140. Ce doublement permettra de tester dès 2020 plus de 80 % des modèles les plus vendus en France, en ciblant particulièrement les appareils 5G. Tous les résultats seront rendus publics.

10 000 contrôles d’antennes en 2021

Les contrôles de la puissance d’émission des antennes de téléphonie mobile par l’ANFR seront également renforcés. En 2019, l’organisme a opéré 3 066 contrôles. En moyenne, les mesures montrent une exposition aux ondes des Français près de 150 fois inférieure aux seuils sanitaires maximums définis au niveau international. A la demande du gouvernement, le nombre de contrôles passera à 6 500 en 2020 et 10 000 en 2021.

« Dans le contexte du lancement de la 5G, l’ANFR va réaliser 4 800 mesures spécifiques afin de mesurer la puissance d’émission des antennes avant et après le déploiement de la 5G dans diverses configurations représentatives », indique le cabinet de Cédric O dans un communiqué qui précise que « les associations d’élus et le comité de dialogue seront pleinement associés à ce plan de contrôle 5G ».

300 mesures seront réalisées avant la fin de l’année 2020 et 4 500 au cours de l’année 2021. Elles permettront de disposer d’informations objectives de l’exposition liée au déploiement de la 5G, que ce soit dans la bande de fréquences 3,5 GHz en cours d’attribution par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) ou par l’utilisation de bandes existantes (2G, 3G, 4G). Elles seront rendues publiques sur le site de l’ANFR, www.cartoradio.fr.

Si le gouvernement veut apporter aux Français toutes les garanties concernant le lancement de la 5G, il rappelle que sa priorité demeure l’amélioration de la couverture mobile 4G et l’accélération du déploiement des nouveaux réseaux de fibre optique dans tous les territoires.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :