1er mai 2020 : où acheter du muguet ?

Après un imbroglio qui aura duré toute la journée et la soirée de ce jeudi, les fleuristes sont autorisés à vendre le muguet en drive ou en livraison, mais pas en boutique ni sur leur pas de porte. Vous pourrez donc acheter et offrir du muguet, malgré le confinement, mais reste à savoir si votre fleuriste aura été livré. Ne comptez pas sur la vente à la sauvette : elle est interdite. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Yul38885

Pourquoi on offre du muguet le 1er mai ? Parce qu'on prête à cette plante herbacée un caractère porte-bonheur depuis la Renaissance. Le muguet est même associé au "jour républicain" à la Révolution, avant de devenir le symbole de la fête du Travail, le 1er mai. 

Mais à l'heure du confinement, le muguet se destinait cette année à une destruction certaine par ses producteurs. La vente à la sauvette est interdite et les fleuristes ne sont pas autorisés à ouvrir. Après une longue journée de négociations en dernière ligne droite à la veille de cette journée phare pour les fleuristes, la messe a finalement été dite en soirée : les fleuristes ne pourront pas pas vendre en boutique ni même sur leur pas de porte, mais vous pourrez bien leur acheter du muguet en livraison ou en retrait de commande ("drive"). 

Du reste, les commerces de première nécessité qui seront ouverts en ce jour de fête du Travail sont susceptibles de vendre aussi du brin. Reste à savoir, face à tant d'incertitudes jusqu'à la dernière minute, si tout ce monde aura été livré. 

Le muguet, un business capital pour les fleuristes

Selon les chiffres de Service-public, 60 millions de brins de muguet ont été vendus en 2019 pour 22 millions d'euros. Contrairement à la plupart des fleurs coupées vendues dans le commerce, c'est aussi un business français : 80 % de la production est localisée dans le Pays nantais, ce qui représente 7 000 emplois pour la récolte (sans compter le reste de la production essentiellement dans la région de Bordeaux et dans le Var). 

Ce vendredi, férié, vous pourrez donc ajouter à vos courses dans les "commerces essentiels" un brin de poésie en soutenant un secteur très touché par la crise du coronavirus. 

Partager cet article :