Versement de la participation et de l’intéressement le 31 mai : paierez-vous plus d’impôt ?

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Versement de la participation et de l’intéressement le 31 mai : paierez-vous plus d’impôt ?
Versement de la participation et de l’intéressement le 31 mai : paierez-vous plus d’impôt ? Versement de la participation et de l’intéressement le 31 mai : paierez-vous plus d’impôt ?

Si vous avez demandé à percevoir la prime de participation et/ou d’intéressement, elles doivent vous être versées le 31 mai au plus tard, dès lors que votre entreprise a clôturé son exercice comptable le 31 décembre 2017.

Résultat, ces primes seront soumises à l’impôt sur le revenu, dans les mêmes conditions que votre salaire.

Et l’entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2019 ne changera rien à votre imposition ; en 2019, vous devrez payer l’impôt correspondant aux primes versées en 2018 !

Le supplément d’impôt que vous devrez payer dépend de votre taux marginal d’imposition, c’est-à-dire du taux le plus élevé auquel sont taxés vos revenus.

Si vous atteignez la tranche à 30 %, comptez 300 euros d’impôt à payer en plus pour une prime de 1 000 euros, ce qui ramène le gain à 700 euros.

Si vous n’êtes pas assujetti à l’impôt, ce versement peut vous rendre imposable et vous faire franchir les seuils de revenus qui conditionnent l’attribution de certaines aides sociales.

Rappel : si vous avez affecté les primes dans les 15 jours suivant leur versement à votre plan d’épargne entreprise (PEE) ou plan d’épargne collectif en vue de la retraite (PERCO), elles sont exonérées d’impôt sur le revenu en totalité s’agissant de votre quote-part individuelle de participation et à hauteur de 19 614 euros pour la prime d’intéressement. Seul l'exédent éventuel doit être ajouté au salaire à déclarer.

A lire aussi :

A lire aussi