Vendanges 2018 : où postuler ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les viticulteurs n’exigent aucune qualification particulière, mais une bonne condition physique.
Les viticulteurs n’exigent aucune qualification particulière, mais une bonne condition physique. Les viticulteurs n’exigent aucune qualification particulière, mais une bonne condition physique.

Recherchez « Vendanges » ou « Vendangeurs » dans le moteur de recherche proposé par le site de Pôle emploi. Vendredi 24 août vers 10 heures, vous pouviez accéder à quelque 1 000 offres dans toute la France.

Des opportunités de « contrat vendanges » existent notamment dans les départements suivants :

  • Ain (01) ;
  • Aisne (02) ;
  • Ardèche (07) ;
  • Aube (10) ;
  • Corse-du-Sud (2A) ;
  • Côte-d’Or (21) ;
  • Drôme (26) ;
  • Gironde (33) ;
  • Hérault (34) ;
  • Indre-et-Loire (37);
  • Loire-et-Cher (41) ;
  • Loire-Atlantique (44) ;
  • Maine-et-Loire (49) ;
  • Marne (51) ;
  • Bas-Rhin (67) ;
  • Haut-Rhin (68) ;
  • Saône-et-Loire (71) ;
  • Savoie (73) ;
  • Var (83).

Pour présenter votre candidature, vous pouvez :

  • contacter directement le recruteur aux coordonnées indiquées ;
  • passer par l’intermédiaire de Pôle emploi.

Une bonne condition physique

Les viticulteurs n’exigent aucune qualification particulière, mais une bonne condition physique.

Dans certains cas, vous pouvez être logé et nourri, mais ce n’est pas automatique. Certains employeurs souhaitent que les vendangeurs disposent d’un moyen de locomotion pour se rendre à leur exploitation et se déplacer entre les différentes parcelles.

Le contrat vendanges, que le ministère du Travail décrit comme un « type particulier de contrat saisonnier », est ouvert aux chômeurs mais aussi :

  • aux étudiants ;
  • aux retraités ;
  • aux agents publics ;
  • aux salariés en congés payés bénéficiant d’une autorisation de leur employeur.

A lire aussi