Vacances : 15 000 Pass Interrail offerts aux jeunes de 18 ans

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La Commission européenne offre 15 000 tickets de transport pour que des Européens âgés de 18 ans puissent voyager cet été en Europe.
La Commission européenne offre 15 000 tickets de transport pour que des Européens âgés de 18 ans puissent voyager cet été en Europe. La Commission européenne offre 15 000 tickets de transport pour que des Européens âgés de 18 ans puissent voyager cet été en Europe.

Vous venez d’avoir 18 ans et avez envie de découvrir l’Europe ? Profitez de l’opération DiscoverEU de la Commission européenne pour tenter de remporter un pass Interrail pour voyager gratuitement dans quatre pays de l’Union européenne au maximum. L’initiative, née d’une proposition du Parlement européen, est dotée d’un budget de 12 millions d’euros.

Les conditions pour s’inscrire à l’opération DiscoverEU

Pour participer, il faut remplir les conditions suivantes :

- être âgé(e) de 18 ans au 1er juillet 2018 [être né(e) entre le 2 juillet 1999 et le 1er juillet 2000 inclus] ;

- avoir la nationalité d’un des 28 États membres de l’Union européenne ;

- avoir une carte d’identité ou un passeport valide ;

- commencer son voyage dans un des 28 États membres de l’UE ;

- prévoir de partir entre le 9 juillet et le 30 septembre 2018 pour une durée d’un mois maximum ;

- et se rendre dans au plus 4 pays de l’UE.

Comment postuler ?

Les candidatures sont à déposer jusqu’au 26 juin à 12h00 sur le site Internet, « le Portail européen de la jeunesse ». En plus de fournir ses informations personnelles, il faudra expliquer son projet de voyage et répondre à un quiz de 5 questions liées à l’Année européenne du patrimoine culturel 2018 et aux initiatives de l’UE en faveur des jeunes. Une question supplémentaire permettra à la Commission européenne de classer les candidatures si leur nombre est important. Le nombre de billets à gagner par pays sera proportionnel au poids de sa population dans l’Union européenne.

Les inscriptions peuvent être individuelles ou collectives (5 personnes maximum). Dans ce cas, c’est le responsable du groupe qui remplira le formulaire. Il recevra ensuite un code qu’il devra transmettre aux membres du groupe pour qu’ils puissent s’inscrire en ligne.

Comment sont attribués les billets de transport ?

Les jeunes qui auront été sélectionnés recevront un titre de transport d’une valeur moyenne de 255 € qui leur permettra de voyager en train, en bus ou en ferry. Un aller-retour en avion sera exceptionnellement autorisé:

  • pour les jeunes qui résident dans les neuf régions ultrapériphériques (Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Martin, Madère, Açores et îles Canaries) ;
  • ou dans les pays/régions qui ne sont pas accessibles en train, bus, ferry ;
  • ou lorsque les participants doivent voyager plus de 18 heures par transport terrestre ou maritime avant de franchir la frontière du pays de départ.

Les participants n’auront pas à réserver leurs billets eux-mêmes. C’est un contractant externe désigné par la Commission européenne qui s’en chargera. Il demandera une copie de la carte d’identité ou du passeport.

A noter : tous les autres frais liés au voyage (logement, assurance, etc.) seront à la charge des participants.

Les jeunes seront invités à raconter leurs expériences de voyage sur les réseaux sociaux ou dans leur école.

Une deuxième opération à l’automne

Cet automne, la Commission européenne offrira 5 000 nouveaux billets. L’opération pourrait être à l’avenir pérennisée puisqu’elle l’a intégrée dans sa proposition relative au prochain programme Erasmus.

« Si le Parlement européen et le Conseil marquent leur accord sur la proposition, 1,5 million de jeunes de 18 ans supplémentaires devraient pouvoir voyager entre 2021 et 2027, grâce à un budget de 700 millions d'euros », a détaillé la Commission dans un communiqué.

A lire aussi