Université : un nouveau site pour choisir son master

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4 861 diplômes nationaux de master sont répertoriés sur la plateforme en ligne.
4 861 diplômes nationaux de master sont répertoriés sur la plateforme en ligne. 4 861 diplômes nationaux de master sont répertoriés sur la plateforme en ligne.

Chaque année, quelque 150 000 étudiants s’inscrivent en début de master. Le choix de la formation est une étape délicate. Pour les aider à sélectionner au mieux le diplôme correspondant à leur projet professionnel, le gouvernement a lancé le 1er février une plateforme en ligne Trouvermonmaster.gouv.fr.

Elle accompagne la réforme de lasélection en master, votée le 19 décembre dernier, et déjà effective pour les étudiants souhaitant s’inscrire en M1 à la rentrée 2017. Désormais, les masters vont pouvoir sélectionner les étudiants à l’entrée de la première année, alors que jusqu’ici, la sélection avait lieu entre le master 1 et le master 2.

4 861 formations recensées sur le site

Au total, 4 861 diplômes nationaux de master sont répertoriés sur le site. Les mastères spécialisés et les MBA n’y figurent pas. Pour trouver la formation qui l’intéresse, l’étudiant effectue une recherche en indiquant la mention de la formation, le domaine disciplinaire, le lieu géographique, le nom de l’établissement ou éventuellement un mot-clé. Il peut combiner les critères pour plus de pertinence.

Une fois la formation trouvée, il clique sur la fiche d’information détaillée qui le renvoie directement à la page de présentation du master sur le site de l’établissement où il pourra prendre connaissances des modalités de recrutement (examen d’un dossier ou concours). Par contre, il ne pourra pas candidater via la plateforme et devra se rapprocher de l’établissement.

Le site propose aussi une rubrique foire aux questions (FAQ) où l’étudiant trouvera des réponses aux éventuelles questions concernant les démarches à effectuer pour poursuivre ses études.

Par la suite, les modalités de sélection seront indiquées

Dans les semaines qui viennent, de nouvelles informations enrichiront le site : les modalités de sélection, le calendrier de recrutement de chacun des masters, et la capacité d’accueil.

D’ici fin février, il devrait être indiqué si le master 1 est sélectif ou non à l’entrée. Certains masters pourront choisir de continuer à ne pratiquer aucune sélection à l’entrée et d’autres, notamment en droit et en psychologie, de poursuivre la sélection entre le M1 et le M2. Le décret listant les formations concernées doit être mis à jour d’ici le printemps.

Une procédure de réorientation pour les candidats recalés

Enfin, la plateforme aidera à « rendre effectif » le nouveau droit à la poursuite d’études pour les titulaires d’une licence. Si un étudiant n’a eu que des réponses négatives à ses demandes d’inscription en master, il pourra entamer les démarches auprès du recteur de région académique pour garantir la poursuite de ses études. Ces démarches se feront sur le site via un téléservice qui sera effectif en juin.

L’étudiant recevra alors du recteur « trois propositions de poursuite d’études en master en lien avec (son) parcours personnel et avec (son) projet professionnel », « au plus tard en octobre de la nouvelle année universitaire ». Il pourra accepter ou refuser ces propositions en allant sur le téléservice.

A lire aussi