Trouver une formation aux premiers secours

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) est destinée à toutes les personnes âgées d’au moins 10 ans.

Les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile ont lancé mercredi 14 septembre la campagne « Adoptons le comportement qui sauvent », pour vous encourager à vous former aux premiers secours. Le Premier ministre, Manuel Valls, a attribué le label « Grande cause nationale » au collectif qui regroupe les trois associations.

« Face à un contexte où les douloureux évènements tels que les attentats mais aussi les violents orages, inondations et feux de forêt frappent régulièrement, de nombreux citoyens ont exprimé le besoin d’être formés aux comportements qui sauvent. Témoins en situation de crise ou d’accident, nous pouvons tous être le premier à déclencher l’alerte jusqu’à l’arrivée des secours (délai moyen de 12 minutes) », rappelle la Croix Rouge dans un communiqué.

Le site Internet ouvert pour inciter les citoyens à suivre la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1), vous fournit les coordonnées des centres de formation, dépendant des Sapeurs-pompiers de France, de la Croix-Rouge française et de la Protection Civile.

Dès 10 ans

Cette formation payante (autour de 50-60 €) s’adresse toutes les personnes âgées d’au moins 10 ans. Elle comprend « des échanges théoriques, un apprentissage pratique et des mises en situation », précise la plateforme.

Selon un arrêté du 16 novembre 2011, une fois la formation terminée, vous devez « être capable d’exécuter une action citoyenne d’assistance». Ce qui implique notamment de « réaliser immédiatement les premiers gestes de secours face à une personne :

  • victime d’une obstruction des voies aériennes ;
  • victime d’un saignement abondant ;
  • inconsciente qui respire ;
  • en arrêt cardiaque ;
  • victime d’un malaise ;
  • victime d’un traumatisme ».
A lire aussi