Téléphone, ordinateur, électroménager : comment réduire sa facture d’électricité ?

Recharger son smartphone la journée ou faire tourner le lave-linge à basse température… Voici les bons gestes pour maîtriser la consommation d’électricité de vos équipements.
3mn de lecture
En rechargeant votre téléphone portable la nuit, vous dépensez 70 euros par an inutilement.
En rechargeant votre téléphone portable la nuit, vous dépensez 70 euros par an inutilement.

Le saviez-vous ? Un ordinateur allumé toute l’année 24h/24 peut vous coûter jusqu’à 100 euros d’électricité par an. Un téléphone portable laissé brancher toute la nuit pour être rechargé vous fait perdre 70 euros par an. Car même si l’appareil est rechargé à 100 % en deux heures en moyenne, il continue à absorber de l’énergie. Ces dépenses inutiles seraient pourtant faciles à éviter. Dans son dernier guide pratique pour réduire sa facture d’électricité*, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) rappelle les bonnes pratiques à adopter chez soi.

Cuisiner, laver et chauffer plus responsable

Lorsque vous utilisez votre lave-linge, privilégiez les basses températures. « Si vous le réglez à 40 °C, vous consommez 25 % d’énergie en moins qu’en cycle à 60 °C », explique l’Ademe. Et un cycle à 30 °C vous permettra de dépenser 3 fois moins qu’avec un cycle à 90 °C.

Ne multipliez pas non plus les cycles de lavage, faites fonctionner votre lave-linge uniquement si le tambour est bien rempli et évitez d’utiliser un sèche-linge, très énergivore. Laissez plutôt vos vêtements sécher à l’air libre.

Concernant les appareils dans votre cuisine, évitez de les multiplier au risque de voir votre facture grimper ! Pensez à ne pas placer votre réfrigérateur près d’une source de chaleur (soleil, radiateur ou four) car, dans ce cas-là, il consommera plus que nécessaire. Et utilisez-le correctement : n’y placez pas de plats encore chauds, dépoussiérez la grille arrière, nettoyez les joints et dégivrez régulièrement.

Si vous avez un lave-vaisselle, remplissez-le bien avant de le faire tourner et privilégiez le programme « Eco » qui permet de réduire la consommation d’électricité jusqu’à 45 %.

Pour la cuisson, utilisez si possible les plaques à induction qui vous feront faire une économie d’environ 25 % par rapport aux plaques de cuisson classiques. Pensez à couvrir les casseroles lorsque vous faites bouillir de l’eau et « si vous cuisez beaucoup au four, choisissez un four à chaleur tournante qui permet de cuire plusieurs plats en même temps ».

Autre astuce : si vous faites partie des ménages équipés d’un chauffage électrique, « installez une régulation et une programmation pour ne pas chauffer inutilement les pièces quand vous êtes absent ».

Ne laissez pas les appareils multimédia en veille

Si les télévisions, ordinateurs, lecteurs DVD… consomment souvent moins d’électricité que les gros équipements électroménagers, les ménages les utilisent de plus en plus. Aujourd’hui, les appareils multimédia et informatiques représentent, à eux seuls, 13,5 % des factures d’électricité des Français. Réfléchir à leur utilité est donc important.

Au quotidien, surveillez les modes veilles de vos appareils. En moyenne, les ménages comptent entre 15 et 50 appareils dotés de veille. Or, la plupart sont inutiles. Le mieux est donc de déconnecter les appareils quand ils ne sont pas en service. Car un ordinateur, même éteint, consommera de l’électricité s’il est resté branché.

Autre conseil pour économiser : rechargez vos appareils électroniques (téléphones portables, appareils photos…) uniquement le temps nécessaire et débranchez les chargeurs après usage.

Des investissements efficaces

En plus de ces réflexes à adopter, équipez-vous avec les appareils les plus économes. Pour cela, pensez toujours à regarder l’étiquette énergie qui est obligatoire entre autres pour les réfrigérateurs, lave-linge, lave-vaisselle, fours, hottes de cuisine, aspirateurs. « Elle renseigne sur les consommations d’énergie de chaque appareil et tient compte des progrès en matière de performances énergétiques », explique l’Ademe. Les équipements sont classés du meilleur (A+++) au moins bon (D ou G selon l’appareil). Par exemple, le classement A+++ signale les produits qui consomment de 20 à 50 % d’énergie de moins que ceux classés A+.

Pour vous aider à faire votre choix, vous pouvez télécharger l’application Ecogator qui analyse l’étiquette énergie de l’appareil qui vous intéresse. Elle calcule son coût d’utilisation moyen sur un an ou sur sa durée de vie et vous propose une liste de produits similaires.

Si les équipements informatiques ne sont pas porteurs de l’étiquette énergie, vous pouvez vous fier à ceux porteurs du logo Energy Star et/ou de l’Ecolabel européen.

Dernière chose : pour vous éclairer, optez de préférence pour les lampes à LED qui sont sobres et durables (jusqu’à 40 000 heures) ou les lampes fluocompactes (LFC) de classe A++.

* Retrouvez le guide pratique de l’Ademe ici.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus