Téléphone au volant : bientôt des sanctions plus sévères ?

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Même en cas de circulation dense, des conducteurs ont été vus téléphone à la main.
Même en cas de circulation dense, des conducteurs ont été vus téléphone à la main. Même en cas de circulation dense, des conducteurs ont été vus téléphone à la main.

Les Français n’arrivent pas à se passer de leur smartphone, même au volant. L’association Prévention routière a observé les comportements en ville de plus de 20 000 conducteurs entre janvier et mars 2017 dans près de 80 communes. Les résultats de l’enquête*, publiés mardi 30 mai, sont « alarmants », déplore l’organisme.

7 % des conducteurs téléphonent tout en conduisant, un taux qui atteint 13 % lorsque leur véhicule est à l’arrêt (feu rouge, bouchons, stop...). L’arrivée à un passage piéton ne modifie pas leur comportement. Et 9 % ont été vus avec leur smartphone lorsque la circulation était dense.

Parmi eux, 40 % tiennent leur téléphone en main, 29,8 % pianotent, 10,7 % sont en communication avec un casque ou une oreillette, 10 % utilisent leur kit mains libres et 9,6 % consultent leur messagerie, leur répertoire, etc. Près de 9 conducteurs sur 10 l’utilisent comme dans la vie courante (appel, envoi de SMS, recherche Internet).

Le téléphone responsable d’un accident sur dix sur la route

Or, téléphoner au volant est dangereux. D’après les chiffres de la Sécurité routière, près d’un accident corporel sur dix sur la route est lié à l’utilisation du téléphone portable.

Pour rappel, quand vous utilisez votre smartphone en conduisant, votre attention faiblit et :

  • vous contrôlez moins vos rétroviseurs et vos angles morts ;
  • vous avez tendance à zigzaguer ;
  • vous faites moins attention aux piétons, cyclistes et automobilistes ;
  • votre temps de réaction augmente de 30 à 70 % ;
  • votre distance de freinage augmente.

Jamais seul sur la route

Pour inciter les Français à laisser leur téléphone tant qu’ils sont au volant, l’association lance une campagne de sensibilisation. Le message ? Vous n’êtes jamais seul sur la route. Un film de 30 secondes, diffusé sur les réseaux sociaux puis à la télévision, met en évidence les risques de l’addiction au smartphone. Et un site Internet, jamaisseulsurlaroute.fr, vous propose un test pour évaluer votre dépendance au portable ainsi que des conseils pour vous aider à décrocher.

En vidéo : YouTube Video (t2ypLP4CSys)

Vers un retrait de permis ?

De son côté, la Sécurité routière envisage de renforcer les sanctions en cas d’usage du téléphone au volant. Actuellement, le conducteur risque une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Pour aller plus loin, la Sécurité routière pourrait alourdir le montant de l’amende ainsi que le nombre de points retirés, voire suspendre pendant trois mois le permis d’un conducteur récidiviste.

En 2015, 956 000 points de permis ont été retirés à 318 000 automobilistes contrôlés avec leur téléphone à la main.

*Enquête réalisée par les bénévoles et volontaires de l’association Prévention routière de janvier à mars 2017. 20 575 véhicules ont été observés en ville dans près de 80 communes et 45 départements.

A lire aussi