Tarifs réglementés du gaz : une hausse de 5,4 % le 1er novembre

Ces tarifs, pratiqués par le groupe Engie et des entreprises locales de distribution, progressent chaque mois depuis mai, tirés par le rebond des prix du gaz et du pétrole.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La hausse des tarifs réglementés du gaz se situe au-delà de l’inflation.
La hausse des tarifs réglementés du gaz se situe au-delà de l’inflation.

Les tarifs réglementés toutes taxes comprises du gaz, appliqués par Engie et des entreprises locales de distribution, vont augmenter en moyenne de 5,4 % le 1er novembre prochain, nous indique vendredi 19 octobre la Commission de régulation de l’énergie (CRE), confirmant une information publiée par le site du quotidien Le Figaro.

« En excluant les taxes, la hausse sera un peu plus importante », précise cette autorité administrative indépendante.

Si vous êtes client d’Engie ou d’une entreprise locale de distribution, vous pouvez choisir une offre reposant sur les tarifs réglementés ou sur des prix de marché. Les autres fournisseurs ne proposent que des offres à prix de marché.

La CRE se réunit mensuellement pour vérifier la conformité du barème des tarifs réglementés que propose le groupe Engie (ex-GDF Suez). Sa délibération est publiée à la fin du mois précédant l’application de l’évolution des tarifs. La commission détaille les différents tarifs suivants les usages : cuisson, cuisson et eau chaude, chauffage, petite chaufferie.

Progression supérieure à l’inflation

Les tarifs réglementés ont crû chaque mois à compter du 1er mai, tirés par le rebond des prix du gaz et du pétrole. La plus forte augmentation depuis cette date a atteint 9,2 % le 1er juillet, sans compter les taxes et la contribution tarifaire d’acheminement. Le 1er octobre, les tarifs ont marqué une hausse de 3,3 %. Selon la CRE, à ce jour, les tarifs ont progressé de 3,25 % par rapport au barème en vigueur en septembre 2018. Largement au-dessus de l’inflation, autour de 2 %.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :