Sur la route des vacances, gare aux radars

En 2015, les radars fixes ont crépité plus de 15 millions de fois en France, avec une moyenne au quotidien de 10,6 flashs par cabine. Mais d’un département l’autre, les écarts sont importants.  
1mn de lecture
La Seine-Saint-Denis, Paris et le Val-de-Marne sont en tête des départements les plus flashés.
La Seine-Saint-Denis, Paris et le Val-de-Marne sont en tête des départements les plus flashés.

Le magazine Auto Plus a dressé, début juin, la carte de France du nombre de flashs par cabine et par jour. Bilan : le risque d’être flashé varie de 1 à 60 selon les départements.

Pour son enquête, l’hebdomadaire ne s’est intéressé qu’aux 3 300 radars fixes (vitesse et feu rouge). Au total, en 2015, ils ont crépité 15,55 millions de fois avec une moyenne de 10,6 flashs par cabine sur la journée. Soixante-deux se déclenchent plus de 100 fois par jour et 20 % moins d’une fois.

La Seine-Saint-Denis en tête du classement

La palme revient à la Seine-Saint-Denis avec 59,3 flashs par cabine par jour alors que le département ne compte que 18 radars. Suit Paris (53,1 flashs par cabine), le Val-de-Marne (41,7), les Alpes-Maritimes (34,4), l’Essonne (32), le Rhône (31), la Moselle (25,1), la Gironde (21,3), la Haute-Savoie (21,1), la Lozère (21).

A l’opposé, parmi les départements épargnés figurent en tête l’Aveyron (1,5 flash par cabine et par jour), la Sarthe (2), le Lot (2,1), la Dordogne (2,8), le Lot-et-Garonne (2,9), la Vendée (3), le Cantal (3,1), l’Orne (3,2), la Haute-Loire (3,4), la Mayenne (3,4), les Alpes-de-Haute-Provence (3,4) et le Cher (3,5).

Densité, trafic et nombre de radars expliquent les écarts

En majorité, les radars crépitent davantage dans les zones les plus peuplées. Le nombre de cabines par département joue également. Par exemple, le Rhône en compte 55 et Paris 44 alors que les Hautes-Pyrénées n’en disposent que de 12 et la Lozère 9.

Même s’il ne faut pas généraliser. Le Nord compte 81 cabines et n’est pourtant classé que 21e pour le nombre de flashs par jour (17,2). A contrario, la Lozère ne comporte que 9 radars mais 21 flashs sont enregistrés chaque jour en moyenne.

Autre explication : l’importance du trafic. La Savoie et la Haute-Savoie font partie des départements aux flashs les plus nombreux en raison du passage des camions européens sur les autoroutes.

df
Sarah Corbeel
Publié le