Soldes plus courts, Black Friday : ce qu’envisage Bruno Le Maire

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
73 % des Français ont prévu de partir à la chasse aux bonnes affaires.
73 % des Français ont prévu de partir à la chasse aux bonnes affaires. 73 % des Français ont prévu de partir à la chasse aux bonnes affaires.

73 % des Français ont prévu de partir à la chasse aux bonnes affaires cet été, selon un sondage Toluna pour TSA publié le 22 juin dernier. Un chiffre en recul de 4,4 points par rapport à l’an passé, soit environ 2,2 millions d’acheteurs en moins. Cette tendance à la baisse n’est pas nouvelle : les promotions permanentes et les ventes privées rendent les soldes moins attractifs.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a donc annoncé mercredi 28 juin lors de l’inauguration des soldes dans la capitale vouloir faire évoluer ce rendez-vous national. S’il demeure « un moment important » pour les consommateurs, son organisation actuelle « n’est pas satisfaisante. On peut améliorer les choses », a-t-il déclaré.

Revenir à cinq semaines ?

Selon lui, « les dates des soldes ne sont pas forcément les meilleures ». Il estime que « les soldes d’hiver sont trop tardifs, on pourrait les faire démarrer au tout début de janvier ».

Le ministre a également évoqué l’idée de raccourcir la durée des soldes. Depuis la suppression des soldes flottants en 2015, elle s’élève à six semaines. Or, d’après un rapport de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Paris Ile-de-France, 96 % des commerçants parisiens jugent que c’est trop long. Dès la troisième semaine, ils constatent un essoufflement. La CCI suggère de revenir à cinq semaines.

Créer des journées promotionnelles dans l’année

Autre idée envisagée : mettre en place un autre moment fort de promotions dans l’année, à l’image du « Black Friday ». Calquée sur les Etats-Unis, cette journée de réductions monstres le dernier vendredi du mois de novembre a déjà été adoptée par de nombreuses enseignes et séduit de plus en plus les Français.

A la fin des soldes d’été, Bruno Le Maire compte ouvrir une « concertation avec tous les acteurs du commerce, que ce soit à Paris ou en dehors, avec des grands magasins ou des petits commerces », dans le but « de regarder quelles sont les meilleures solutions ».

A lire aussi