Vers la fin de l’obligation du port du masque en extérieur le 1er juillet ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Jeune femme, souriante, rue, dehors
© filadendron

La levée de l’obligation du port du masque obligatoire à l’extérieur se précise-t-elle ? « Si tout se passe bien, on lèvera encore un certain nombre de contraintes le 30 juin », telles que le couvre-feu, a indiqué lundi 14 juin, au micro de RTL, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Interrogé par la station sur l’effacement de l’obligation du port du masque à l’extérieur le 1er juillet, le haut fonctionnaire n’a ni démenti ni confirmé l’hypothèse de la suppression de la mesure à cette échéance. Il a rappelé la nécessité de continuer à respecter durant l’épidémie « les gestes barrières », comme « le lavage des mains, les distances », notamment « dans les grands rassemblements ».

Le ministère des Solidarités et de la santé a relativisé l’interprétation des propos de Jérôme Salomon en expliquant à l’Agence France-Presse (AFP) qu’« aucune décision [n’avait] encore été prise concernant le port du masque en extérieur dans les prochaines semaines, qui reste donc la règle », précisant que les « experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle ».

Maintien de l’obligation du port du masque dans les lieux publics clos

Le port du masque va rester imposé dans les lieux publics clos que sont les commerces, les administrations ou les transports publics. Interrogé par RTL sur le maintien du port du masque « en intérieur », le directeur général de la santé a répondu : « Oui, vous savez qu’en intérieur il y a beaucoup plus de risques. »

Les propos de Jérôme Salomon se situent dans la lignée de ceux tenus par Olivier Véran dans un entretien donné le 6 juin à BFMTV. « Ce qui est sûr, c’est que jusqu’à la fin du mois de juin, au cours du mois de juin, on ne se pose pas la question de relâcher, au niveau national, le port du masque à l’extérieur », avait dit alors le ministre des Solidarités et de la santé, confirmant une échéance évoquée le 20 mai par le président de la République, Emmanuel Macron.

L’optimisme de l’exécutif est lié au recul de l’épidémie de Covid-19 et à la montée en puissance de la vaccination. Le 12 juin, 30 271 431 personnes avaient reçu au moins une dose de vaccination, a fait savoir le lendemain le ministère des Solidarités et de la santé.

A lire aussi