Vaccination des enfants contre le Covid-19 : la nouvelle autorisation parentale à télécharger

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© jacoblund

Depuis le 22 décembre dernier, l’ensemble des enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent être vaccinés contre le Covid-19. Mais un mois après, force est de constater que la campagne de vaccination ne décolle pas. D’après les chiffres du ministère de la Santé, seuls 216 000 des 5,7 millions d’enfants de cette tranche d’âge avaient reçu au moins une dose à la date du 22 janvier, soit 3,8 %. Aussi, le gouvernement a décidé de simplifier les règles pour tenter de donner un coup d’accélérateur à la vaccination des plus jeunes.

Un nouveau formulaire d’autorisation parentale

D’abord, l’autorisation d’un seul parent est à nouveau suffisante pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans, a annoncé mardi 25 janvier le ministre de la Santé, Olivier Véran. Depuis le 6 janvier, suite à une demande du Conseil d’Etat, l’accord écrit des deux parents était devenu nécessaire. Suite à cette annonce, le ministère de la Santé a mis en ligne la nouvelle attestation d’autorisation parentale à remplir et à remettre au personnel lors de la vaccination. Comme annoncé, le formulaire précise bien que l’accord du deuxième parent est « facultatif ».

De nouvelles professions autorisées à vacciner les enfants contre le Covid-19

Par ailleurs, la vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 est étendue à d’autres professions. Jusqu’à présent, les parents qui souhaitent protéger leur enfant devaient se rendre soit en centre de vaccination pédiatrique, soit chez le médecin généraliste ou le pédiatre (ou un autre spécialiste). Désormais, les sages-femmes, infirmiers et même les pharmaciens pourront à la fois prescrire la vaccination et administrer les doses aux enfants de 5 à 11 ans.

La vaccination des enfants est « pertinente, efficace et sûre »

Si la vaccination des enfants n’est pas obligatoire, elle est jugée « nécessaire », a insisté Alain Fisher, le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, lors d’une conférence de presse mardi 25 janvier. « Cette vaccination est pertinente, efficace et sûre », a-t-il martelé. « Pertinente car on est dans un contexte de pandémie (…) avec plus de 5 % d’enfants positifs, ce qui est considérable, et on connaît les difficultés que cela génère dans leur scolarité » (4 % des classes de primaires sont actuellement fermées). Ensuite, la vaccination est « efficace » contre les formes graves de Covid-19 et enfin, la vaccination est sûre. Sur les 8 millions de jeunes Américains vaccinés, « seuls 14 cas de myocardites avec complications » ont été recensés.

A lire aussi