Vaccination à domicile : un numéro vert pour les plus de 80 ans

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Ulza

La campagne de vaccination contre le Covid-19 chez les plus âgés stagne depuis plusieurs semaines. Plus de 500 000 Français âgés de 80 ans et plus ne sont toujours pas vaccinés contre le Covid-19, alors qu’ils font partie des personnes les plus à risque de développer des formes graves du virus et d’être hospitalisées. Au 26 octobre, 86,6 % des plus de 80 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin, et 84,6 % d’entre elles disposaient d’un schéma vaccinal complet, d’après les chiffres de CovidTracker. A titre de comparaison, 93 % des 60-80 ans étaient vaccinés début octobre, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Isolement géographique, difficultés pour se déplacer ou prendre rendez-vous en ligne, ou tout simplement refus de se faire vacciner… Les raisons de ce retard sur les autres classes d’âge sont multiples. Inquiet, le ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé, mardi 26 octobre, la mise en place d’un numéro vert, le 0 800 730 957, pour faciliter la vaccination des personnes de 80 ans et plus.

Un numéro vert pour prendre rendez-vous à domicile ou sur place

Ouvert tous les jours de 6 heures à 22 heures, il permet à un senior d’obtenir un rendez-vous pour une première ou deuxième injection ou une dose de rappel :

  • à domicile
  • ou directement chez le médecin traitant ou un infirmier en ville.

Si la vaccination a lieu à domicile, l’interlocuteur se charge d’organiser le rendez-vous (jour, heure, lieu) en prenant attache avec un professionnel de santé habilité à vacciner. Si la vaccination a lieu chez un médecin traitant ou un infirmier en ville, la personne âgée peu mobile pourra, sous certaines conditions, bénéficier d’une prise en charge des frais de transport. Un aidant familial, une aide à domicile, ou toute autre personne prête à aider la personne âgée peut téléphoner pour prendre un rendez-vous.

Dans un premier temps, ce numéro vert sera réservé aux personnes âgées de 80 ans et plus. « S’il y a lieu, on verra s’il y a possibilité de faire évoluer le service », indique le ministère de la Santé. Il vient s’ajouter aux autres mesures déjà mises en place, comme l’envoi de courriers proposant un créneau de vaccination disponible accompagnés d’un bon de transport, pour inciter les personnes âgées à se faire vacciner.

Bon à savoir

Attention, ce numéro vert est réservé à la vaccination contre le Covid-19. Pour se faire vacciner contre la grippe, la personne âgée doit se rapprocher de son médecin traitant ou de son pharmacien. L’Assurance maladie lui a, en principe, envoyé un bon de prise en charge à présenter à la pharmacie pour retirer le vaccin.

 

Une « véritable urgence sanitaire », selon le Conseil scientifique

Dans une note d’alerte publiée le 20 août dernier, le Conseil scientifique qualifiait la vaccination des octogénaires et plus de « véritable urgence sanitaire ». « Tous les moyens doivent être mis pour vacciner les personnes âgées actuellement non-vaccinées, trop nombreuses dans notre pays en comparaison à des pays de structures sanitaire et démographique similaires », écrivaient les experts. En Europe, l’Autriche, Chypre, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, l’Irlande, l’Italie, Malte, le Portugal et la Suède ont tous administré au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 à plus de 95 % de leur population âgée de 80 ans et plus, d’après les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Pas de risque plus élevé d’effets indésirables chez les personnes âgées

Pour rassurer les plus hésitants à se faire vacciner, le ministère de la Santé rappelle dans une brochure que « l’on n’a pas observé de risque plus élevé d’effets indésirables pour les personnes âgées ou fragiles ». En revanche, les seniors sont plus fragiles face au virus. A plus de 85 ans, le risque d’hospitalisation est 8 fois plus grand qu’entre 40 et 44 ans et le risque de décès chez les personnes âgées après une infection au Covid-19 est de 10 %.

A lire aussi