Santé mentale : 10 séances gratuites chez le psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© fizkes

Après le « chèque psy » pour les étudiants, Emmanuel Macron a annoncé, à l’occasion d’un déplacement dans un service de psychiatrie à Reims mercredi 14 avril, la mise en place d’un accompagnement psychologique gratuit pour les enfants et adolescents affectés par la crise sanitaire du Covid-19.

« Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie », a déclaré le chef de l’Etat. Depuis le début de la crise, les pédopsychiatres observent une dégradation de la santé mentale des jeunes. En 2020, le recours aux urgences psychiatriques pour troubles de l’humeur, troubles alimentaires ou encore comportements anxieux a augmenté en moyenne de 40 % par rapport aux années précédentes et les tentatives de suicides des jeunes de moins de 16 ans ont également augmenté. 40 % des parents ont déclaré avoir observé des signes de détresse psychologique chez leur enfant lors du premier confinement en raison notamment de l’absence de relations sociales suite à la fermeture des établissements scolaires.

Un forfait de 10 séances prépayées chez un psychologue

En réponse à cette situation, l’Etat met en place un forfait de 10 séances chez un psychologue de ville pour les enfants âgés de 3 à 17 ans. Les séances seront prépayées, les parents n’auront donc pas à avancer les frais. Ce forfait d’urgence devra avoir été prescrit par le médecin traitant et sera activable tout au long de la crise, auprès de psychologues partenaires identifiables sur une plateforme.

Des Assises de la psychiatrie et de la santé mentale

A la mi-janvier, le président de la République avait annoncé la tenue cet été d’Assises de la psychiatrie et de la santé mentale, avec un axe dédié à l’enfance afin d’améliorer l’accès aux soins pédopsychiatriques. En amont de cette table ronde, une enquête nationale sera lancée pour sonder les patients et leurs familles affectés par la pandémie, les soignants et la population en générale. 

Sites et numéros de téléphone d’écoute et de soutien

►Allô Parents en crise. Cette plateforme d’écoute téléphonique de soutien à la parentalité est joignable au numéro vert 0 805 382 300. Des psychologues, éducateurs et médiateurs familiaux se tiennent à la disposition des parents du lundi au samedi sans interruption, de 10 heures à 21 heures (horaires étendus pour les mois d’avril et de mai).

►Phare enfants-parents.Cette association est spécialisée dans la prévention du mal-être et du suicide des jeunes. Elle est joignable au 01 43 46 00 62, du lundi au vendredi, de 10 heures à 17 heures.

►Psycom. Cet organisme public d’information sur la santé mentale propose une rubrique destinée aux parents pour comprendre la santé mentale chez les enfants et repérer les signes de mal-être.

►Fil Santé Jeunes. Ce site internet répond aux questions de santé physique, mentale et sociale que se posent les jeunes de 12 à 25 ans. Iloffre une écoute gratuite et anonyme par téléphone au 0 800 235 236 (tous les jours de 9h à 23h) et par tchat.

 

A lire aussi