Positif au Covid-19 : Ameli.fr va vous demander de lister vos cas contacts

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
olrat

C’est un nouvel outil de plus pour briser les chaînes de transmission du Covid-19. L’Assurance-maladie a mis en ligne, mercredi 9 février, un téléservice « Lister mes cas contacts » pour permettre aux personnes testées positives de lister facilement leurs cas contacts en les aidant à identifier leur période de contagiosité et les situations à risque. Le but est de permettre d’adresser très rapidement et directement à ces personnes des consignes sanitaires personnalisées, notamment au regard de leur statut vaccinal, et d’organiser plus facilement leur prise en charge (test, arrêt de travail, etc.).

Comment utiliser le téléservice ?

Désormais, si vous êtes testé positif au Covid-19, vous recevrez un premier SMS vous confirmant le résultat positif de votre test de dépistage RT-PCR ou antigénique, puis un second (de la part du 38663) vous demandant de déclarer sur le téléservice « Lister mes cas contacts » les personnes croisées pendant votre période de contagiosité.

La démarche ne prend qu’une dizaine de minutes et peut se réaliser à n’importe quel moment, puisque le téléservice est accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à partir du lien indiqué dans le SMS, ou directement sur le site internet Declare.ameli.fr/listermescascontacts.

Une fois sur le téléservice, vous devrez :

1. Indiquer votre identité, la date du test et les symptômes éventuels

Vous devrez indiquer votre identité (nom, prénom, date de naissance, numéro de Sécurité sociale), la date à laquelle vous avez réalisé votre test positif, si vous avez ou non des symptômes du Covid-19 et la date d’apparition de ces symptômes si vous en avez.

2. Chercher et déclarer vos cas contacts

Pratique, le téléservice calcule automatiquement la période pendant laquelle vous avez été contagieux. En cas de symptômes, elle commence 48 heures avant leur apparition. Sans symptôme, il s’agit des 7 jours qui précèdent la date du test positif.

Famille, colocataires, amis, collègues… Toutes les personnes croisées dans une situation à risque pendant cette période sont à déclarer, quel que soit leur statut vaccinal. Pour être sûr de n’oublier personne, pensez à regarder votre agenda, vérifier vos appels et SMS, consulter vos réseaux sociaux, vos mails, etc.

Pour chaque cas contact à risque, vous devrez renseigner son prénom, son nom, son numéro de téléphone et la date de votre dernier contact avec lui, qui est une information importante pour déterminer la période d’isolement. Vous pourrez préciser si vous acceptez de communiquer votre identité ou si vous préférez rester anonyme et si vous vivez, ou non, avec le cas contact. Il est également possible de préciser l'adresse mail et la date de naissance du cas contact.

3. Enregistrer la liste des cas contacts

Une fois la liste enregistrée, l’Assurance-maladie prend le relais. Après vérification des informations, les cas contacts déclarés seront intégrés à la base Contact Covid. L’Assurance-maladie enverra par SMS à chaque cas contact des consignes sanitaires personnalisées (sur l’isolement, les tests à réaliser, etc.) en fonction notamment de son statut vaccinal. Les cas contacts qui ne disposent que d’un numéro de téléphone fixe seront appelés.

Quand une personne est-elle considérée comme un cas contact à risque ?

Une personne est considérée cas contact à risque :

  • si elle a croisé une personne positive et que l’une des deux ne portait pas un masque de protection maximale (un masque chirurgical de catégorie 1 ou un masque FFP2) ;
  • et si elle se trouvait dans l’une des situations suivantes : elle partage le même lieu de vie, elle a été en contact de moins de 2 mètres (peu importe la durée), la personne infectée toussait ou éternuait en sa présence, elle partageait un espace confiné pendant au moins 15 minutes en continu ou elle recevait ou donnait des actes de soin ou d’hygiène.

Pourquoi ce téléservice est-il important ?

En utilisant ce téléservice, vous aidez à briser les chaînes de contamination. « Les personnes cas contacts identifiées vont pouvoir bénéficier de conseils sanitaires personnalisés. De plus, elles seront enregistrées dans la base de données Contact Covid, ce qui leur permettra de bénéficier de la prise en charge des tests de dépistage et, sous conditions, notamment en cas d’impossibilité de télétravailler, de demander un arrêt de travail sur Declare.ameli.fr », explique l’Assurance-maladie.

Quelle protection des données personnelles ?

« Seules les données strictement nécessaires à l’identification de la personne testée positive au Covid-19 et de ses cas contacts sont collectées, conformément au décret n°2020-551 du 12 mai 2020 pris auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) », précise l’Assurance-maladie.

Elles sont hébergées en France durant une durée maximum de 6 mois après leur collecte. Ces données sont accessibles uniquement aux personnes strictement habilités au regard de leurs missions.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN